Une chambre pour deux enfants : le casse-tête

Nous habitons en appartement, un 3 pièces qui, s’il est relativement grand, ne nous permet pas d’avoir une chambre pour chaque enfant.

Du coup, nos deux louveteaux partagent la même chambre, ce qui aurait plutôt tendance à leur plaire, surtout le soir lorsqu’ils doivent s’endormir, et le matin, quand ils se réveillent avant l’heure…

Mais la petite louve n’ayant que 9 mois, elle ne peut pas toujours jouer aux mêmes jeux que son frère… Et le louveteau ayant 3 ans et demi, il est de plus en plus intéressé par ces jeux interdits aux moins de 3 ans, forcément!

Du coup, il commence à avoir un sacré paquet de Playmobil, Lego, petites voitures fragiles, et avec Noël, il a même hérité d’un superbe circuit de course qui, vous vous en doutez, ne ferait pas long feu entre les doigts-bulldozers de ma mini-louve!

Alors, s’est posée LA grande question : Comment faire pour que le louveteau joue tranquillement, avec sa sœur en sécurité ailleurs que dans son parc! 
Parce que jusqu’à maintenant, quand le loulou sortait ses Playmobil, nous étions un peu obligés de mettre la petite louve dans son parc, pour éviter les tentatives répétées de la miss pour piquer les jouets de son frangin (c’est fou comme à cet âge, on est tenace et borné).

Mais cette solution ne nous plaisait pas trop, parce qu’on avait l’impression de léser un peu la demoiselle!

Du coup, le 25 décembre, j’ai eu LA révélation!

J’ai changé le lit de mon louveteau de place, changé un ou deux meubles, et la chambre était séparée en deux parties, avec une barrière amovible matérialisée par un meuble de jouets!

Je vous explique en images!

Avant, la chambre de mes deux petits loups, c’était ça :

Les lits chacun contre un mur, avec un grand espace de jeu au milieu.

Maintenant, c’est comme ça :

IMGP6303

J’ai placé le lit du louveteau perpendiculaire au mur, et le meuble de jeux Mickey sert de barrière amovible. Quand je veux que le passage soit ouvert, il est collé au mur, et quand on veut fermer, on le glisse pour le coller au lit!

Du coup, derrière le lit (et donc devant la fenêtre), mon petit loup a son circuit de voitures, ses Playmobil et ses Lego. Ce n’est pas un espace de jeux immense, mais ça lui suffit largement, et en plus ça nous permet de ranger tous ses jouets dans le meuble, sans que la petite louve puisse venir se servir!

Et la mistinguette n’est pas en reste, puisqu’elle a un accès libre à l’autre partie de la chambre. Ses jouets sont rangés dans le meuble Mickey (enfin, ses jouets, et ceux de son frère avec lesquels elle peut jouer!).

Résultat : les deux sont ravis, le petit loup peut passer d’un côté à l’autre comme il le souhaite (parce que même s’il adore ses Playmobil, ses Lego et ses petites voitures, il aime tout autant jouer avec sa soeur à la dînette, aux Tut Tut bolides et à tous les autres jeux qu’elle veut!).

Et du coup, je suis plus sereine quand ils jouent et que je suis dans la cuisine (oui, parce que je suis cette vilaine maman qui laisse ses enfants tout petiots jouer seuls dans leur chambre, et qui assume parfaitement puisqu’elle a sécurisé les lieux…).

Bref, cette solution tiendra jusqu’à ce que ma petite louve cascadeuse comprenne comment grimper sur le lit de son frangin…

Et vous, comment vous gérez la cohabitation de vos loulous (parce que quelque chose me dit que la petite louve ne va pas tarder à comprendre comment escalader le lit de son frère…)?

12 Commentaires

  1. Bravo! C’est une super idée.
    Mon frère et moi avons cohabité jusqu’à l’adolescence dans la même chambre. On avait un lit à étage placé perpendiculairement au mur, un peu comme celui du louveteau qui partageait la pièce en deux espaces égaux. Les parents avaient fabriqué un meuble qui faisait presque tout la longueur du lit qui nous servait de table de nuit à chacun, et les étagères donnaient par alernance coté lit et coté espace de jeu : ca servait de séparation ET de rangement.
    Le jour où on a eu chacun notre chambre, ca à été THE bonheur mais je pense que notre complicité d’aujourd’hui est en lien avec cette époque…

  2. Même avec des chambres séparées, on a connu le problème ! Parce que s’il est simple en théorie de fermer la porte, il est en pratique plus compliqué de convaincre le petit de rester seul sans la présence de l’aîné ! :-)

  3. Han c’est vachement pas bête !! J’avais jamais pensé à ce côté du problème (nous aussi on a qu’une chambre pour enfant). Je note pour plus tard si besoin !!!!
    Tu aurais un ordre d’idée de la taille de leur chambre ?
    NB : Je vois tout à fait de quoi tu parles quand tu évoques le côté obstiné/buté de nos bébés -_-

  4. l’an prochain je vais avoir le même souci alors je garde l’idée précieusement lol
    bisous

  5. Très bonne idée je trouve, c’est malin et ça permet d’optimiser l’espace. Bien joué.

    • Merci! Mais à mon avis, ça ne va pas durer longtemps, la miss a commencé à comprendre que si elle retirait toutes les boîtes de l’étagère, cette dernière serait assez légère pour qu’elle puisse la glisser et se frayer un chemin… (Bon, vu sa discrétion et sa vitesse, j’ai le temps de rappliquer et de replacer les boîtes avant qu’elle y arrive)

  6. Retour PingElle est sacrément en avance dis donc! – Ma vie de maman louve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *