Si j’avais su …

IMG_3630Je savais que la grossesse, ce n’était pas une partie de plaisir, que l’accouchement, c’était un peu la boucherie, que mon corps allait se transformer, que les premiers mois, je n’allais pas dormir, que je serais perdue face à toi qui pleurerais sans que je comprenne pourquoi.

Mais ce que je ne savais pas,  c’est qu’au premier regard, j’allais tomber raide dingue de toi, que lors de tes premiers pleurs, il suffirait que je te serre tout contre moi pour que tu t’apaises.

Je ne savais pas que la nuit, certes, tu te réveillerais en pleurant, mais qu’en te voyant me regarder, puis me sourire, la fatigue s’évanouirait, au moins le temps de la tétée.

Je ne savais pas qu’à chaque sourire, chaque regard que tu me lancerais avec une telle intensité, je sentirais mon cœur bondir dans ma poitrine de bonheur.

Je ne savais pas la fierté et l’amour que je ressentirais pour ton papa, ce super héros, chaque fois qu’il s’occuperait de toi, réussirait à te calmer quand moi je n’y arriverais pas, et que le lien qui nous unissait depuis si longtemps serait encore plus fort grâce à toi.

Je ne savais pas que, certes, mon corps avait changé, mais que quand nous serions ensemble, ça ne compterait pas.

Je ne savais pas que j’avais cet instinct, cette force, qui fait que pour toi, j’affronterai tout, sans sourciller et sans regret.

Je ne savais pas que tous les deux, mes amours, vous alliez créer un lien si fort dés le début, vous attachant l’un à l’autre pour la vie.

Je ne savais pas qu’à chaque étape de votre vie, mon cœur se gonflerait de fierté, pour les grands événements comme pour les broutilles de votre existence.

Bref, je ne savais pas qu’on pouvait ressentir et recevoir autant d’amour à la fois…

Arthur, Cassandre, si j’avais su tout ça, croyez-moi, je ne me serais pas tant inquiétée de votre arrivée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *