Reprise du travail : entre impatience et appréhension…

Cette fois ça y est, vendredi, c’est ma rentrée…

Après 7 mois de congé, je reprends le boulot! Et on peut dire que mes sentiments sont partagés…

D’un côté, je suis contente, je vais retrouver une vie sociale « normale », parler d’autres choses que de mes enfants (même si j’adoooore parler de mes enfants), retrouver des élèves, une classe, le rythme de vie un peu speed qui me manque.

Et puis je vais voir moins mes enfants… (sisi, vous avez bien lu) Et du coup, le temps que je vais passer avec eux sera de meilleure qualité. Car en mère un peu indigne, j’avoue qu’à force d’être 24 heures sur 24 avec eux, depuis tout ce temps, il y a des moments où je sature, et où je suis moins patiente… Et après, je m’en veux, je culpabilise (et j’aime pas ça, culpabiliser, mais alors vraiment pas).

Et puis le mini-loup rentre à l’école, et avec ces nouveaux rythmes tout pourris, il y a quand même un avantage : entre la commune où je bosse et celle où mon loulou va aller à l’école, ce n’est pas les mêmes horaires, donc je vais pouvoir aller chercher le petit loup à la sortie de la classe au moins deux fois par semaine! Et ça, ça me plaît trop! En plus, on va pouvoir se raconter nos journées à l’école! Sur ce plan-là, j’ai hâte.

Mais d’un autre côté, j’aime bien dormir le matin jusqu’à 9h30, j’aime bien pouvoir me coucher à pas d’heure avec mon grand Loup, qui a besoin de moins d’heures de sommeil que moi (serait-ce parce qu’il ne se réveille jamais la nuit?), j’aime bien faire des câlins dans mon lit le matin avec mes deux louveteaux…

Et je vais voir moins mes enfants! Oui, je sais, je l’ai déjà dit, et j’ai même dit que c’était trop bien. Mais en même temps, je sais très bien que dés que je ne vais plus avoir mes 2 louveteaux accrochés à moi, ça va me manquer terriblement!

Et puis la petite louve va aller chez la nounou, et même si j’ai complètement confiance en elle, que je sais qu’elle va super bien s’en occuper, comme elle l’a fait pour mon mini-loup… Ben elle est petite ma louve! Elle a 5 mois! (Oui, je sais, la plupart des mamans laissent leur loulou à 3 mois, et ne se plaignent pas, mais moi j’ai envie de me plaindre!) Et ses sourires dés qu’elle me voit, ou qu’elle voit son frère, ou qu’elle voit n’importe quoi en fait, c’est une petite louve avec un sourire à croquer vissé sur les lèvres… Et bien ce sourire-là, c’est une drogue! Si je ne le vois pas pendant 8h d’affilées, je ne sais pas comment je vais tenir!

Et je n’oublie pas non plus que je vais me faire inspecter dés le début de l’année (eh oui, l’inspectrice devait venir me voir AVANT mon congé mater, histoire que je n’ai plus de pression après, mais la seule date qu’elle a réussi à caler était 2 jours après que je sois partie…). C’est la deuxième inspection de ma carrière (oui, en 8 ans, ça fait peu), et je suis une angoissée de nature, donc ça ne m’aide pas à appréhender la rentrée de manière très sereine.
D’autant plus que je ne sais pas quelle classe j’aurais, vu que je suis remplaçante, et que mon petit poste dans mon école chérie avec mes collègues chéries que j’avais depuis presque 2 ans n’est plus libre. Du coup je ne sais pas encore à quelle sauce je vais être mangée la semaine prochaine… Petite section ou CM2? Ou pire, rien du tout! Suspense…

Donc avec tout ça, je ne sais plus vraiment quoi penser, j’ai déjà une petite boule au ventre qui commence à grossir, en imaginant tous les pires scénarios, en me demandant si je vais réussir à gérer. Bah oui, c’est aussi la première rentrée avec 2 petits loups à gérer. Ce qui veut dire qu’après le boulot, les corrections et les préparations, il y aura encore 2 bains à donner, 2 repas à préparer, 2 couchers, 2 fois plus de jeux… Et une maman 2 fois plus stressée ? 
Je sais que je dramatise un peu, et peut-être que dans 2 mois, je relirais cet article en me disant…Pfff quelle chochotte! Finalement, c’était trop facile! Finger in the nose même!
Mais pour l’instant, j’angoisse un peu, et en même temps j’ai hâte… Bah quoi, je suis une fille, donc pleine de contradictions…

Et vous la reprise du boulot, vous l’avez vécue comment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *