Pourquoi je voulais absolument une fille…

Oui, je l’avoue, lorsque j’ai su que j’étais enceinte de mon deuxième enfant, j’espérais vraiment très fort que ce soit une fille!
Ça me rendait dingue, car je m’inquiétais de ma réaction si c’était un garçon, qui grandissait dans mon ventre, je culpabilisais, je me disais que je ferais mieux de m’inquiéter de savoir si mon bébé serait en bonne santé, plutôt que de son sexe!

Mais je ne pouvais pas m’en empêcher, et le fait de savoir que la préférence de mon cher et tendre allait également vers une petite fille n’arrangeait pas les choses, car outre mon désir intense d’avoir une petite princesse, j’avais aussi très envie de faire plaisir à mon chéri (même si je sais bien que je n’y suis pas pour grand chose dans le verdict!)

Je pense que depuis toute petite, j’ai eu envie d’avoir une fille. Ou plutôt, j’étais persuadée d’en avoir une le moment venu. Probablement car ma mère avait eu deux filles, et que par projection, je me voyais moi aussi avec deux filles… J’avais envie de vivre cette complicité, la même que j’ai connue avec ma mère, et j’avais envie que mon grand loup connaisse lui aussi ce lien très fort entre un père et sa fille!

Toujours est-il que j’étais sûre et certaine que lorsque je deviendrais mère, ce serait d’une petite louve!
Pourtant, lorsque j’étais nullipare (hi hi hi, j’avais trop envie de sortir ce mot, désolé, c’est une private joke avec ma frangine :)), j’avais très envie d’avoir un petit mec, je voulais découvrir ce lien si particulier qui unit une mère à son fils, je voulais connaître ce côté protecteur du fils envers sa mère (et j’avoue que du haut de ses 3 ans et demi, je suis toujours fascinée de voir mon fils vouloir me protéger de tout, je trouve ça vraiment magique!) mais pour moi, cela relevait de l’abstrait, je ne pensais pas que je connaîtrais cela un jour, puisque dans ma tête, j’aurais des petites filles.

D’ailleurs, pendant ma première grossesse, j’étais persuadée d’attendre une princesse! Je me souviens même avoir dit à mon grand Loup que je le sentais, ça devait être l’instinct maternel, mais je savais que c’était une petite fille… Je vous laisse imaginer ma tronche lors de l’écho qui détermine le sexe… Quand la nana nous a annoncé que c’était un petit gars, je me suis sentie un peu (beaucoup) bête, et c’était sans compter sur le coup d’œil de mon grand loup, goguenard, qui m’a lancé « l’instinct maternel hein? Ben on est mal barrés! »…
Mais je me suis très bien accommodée de cette nouvelle!

Pour ma deuxième grossesse, j’avais beau prétendre que deux garçons, ce serait super chouette (ce qui est vrai hein!), qu’en plus ce serait pratique, car je pourrais réutiliser tous ces beaux ensembles que mon petit loup n’avait porté qu’une ou deux fois, que ce serait plus simple car ils joueraient aux même jeux, s’entendraient probablement mieux…
Mais au plus profond de moi, j’avais cette irrésistible envie d’avoir une petite fille! Ça ne se contrôle pas, ça n’est pas rationnel ni logique, c’était juste une envie, très forte et irrépressible!

Du coup, je l’avoue, je me suis renseignée sur les différentes « astuces » pour augmenter les chances d’avoir une fille… J’ai essayé de me convaincre qu’il y avait une part de logique dans ces « régimes »… J’ai essayé de comprendre ces histoire de PH de la flore intime, qui favorisait tel ou tel gamète…
J’ai essayé de faire une croix sur le salé pendant que nous étions en essai bébé, et j’ai mangé plein de yaourts 😉
J’ai même acheté un savon qui, selon des nanas sur internet, modifiait quelque peu le ph et favorisait ainsi les gamètes femelles… (J’ai honte hein, je suis tout à fait consciente que c’est ridicule!)
Heureusement que je suis vite tombée enceinte… (bon, j’avais déjà abandonné le régime sans sel hein, et j’oubliais d’utiliser ce savon la plupart du temps, donc on ne peut pas dire que ces méthodes aient été très utiles…)

IMGP3825

Et puis, une fois enceinte, la fameuse écho approchait, mais je n’ai pas eu la patience d’attendre! Un mois avant, j’ai demandé, l’air de rien, à mon gynéco si il pouvait voir quelque chose à ce stade, et là, il m’annonce qu’il a bien l’impression que c’est une demoiselle… Incroyable pour moi, car bêtement, comme je voulais tellement de cette petite fille, j’étais persuadée que ce serait un garçon (ne cherchez pas, je n’essaie même plus de me comprendre hein…), je me disais que je ne pourrais pas avoir autant de chance!

Du coup, je n’y croyais pas trop, pourtant, le docteur avait l’air sûr de lui. J’étais hyper contente de la nouvelle, mais je n’osais pas exploser de joie, j’avais trop peur d’être déçue!

Et puis à l’écho, elle me l’a confirmé.
J’étais heureuse, mais j’avais toujours un doute! Je me disais que c’était trop beau pour être vrai! D’ailleurs, à la troisième écho, je lui ai demandé si c’était toujours une fille!
Et j’ai attendu la fin de ma grossesse pour acheter des habits de petite fille (et je n’en ai pas acheté trop, « au cas où »). Je crois que j’avais peur de me porter la poisse…

Même pendant l’accouchement, en en discutant avec la sage femme, je lui ai fait part de mes doutes, du fait que je voulais tellement une fille que j’avais un peu peur qu’ils se soient trompés, et d’être déçue (et qu’en plus, on n’avait aucune idée de prénom pour un petit mec)!
Du coup, dés qu’elle est sortie, la sage-femme s’est tournée vers moi en riant, et m’a sorti : « C’est bon, ils ne se sont pas trompés! C’est bien une fille! »

Et elle était enfin là, cette petite demoiselle tant attendue! Mon grand loup était aux anges, il avait sa princesse! Mon petit loup était heureux, il avait sa petite sœur, et moi… ben, inutile de vous dire que j’étais comblée!

IMG_2559

Alors j’espère, en écrivant cela, que je ne donne pas l’impression de préférer ma fille, car ce n’est absolument pas le cas!
La relation que j’ai avec mon fiston est exceptionnelle, fusionnelle, je suis raide dingue de lui (mon grand loup aussi hein!). J’adore ce lien qui nous unit, cette complicité, cet amour!
J’adore que mon fils me regarde avec ses grands yeux, me serre le cou et, entre deux bisous, me chuchote « je t’aime à l’infini et au-delà! ». J’adore tout ce qui nous lie, tous nos points communs, nos différences aussi…

Et je suppose que si j’avais eu un garçon la deuxième fois, je l’aimerais tout autant, c’est sûr… Mais cette petite fille… On est tout autant fusionnels avec elle qu’avec son frère. Elle est encore toute petite, mais du haut de ces 8 mois, on voit bien la différence d’avec un petit mec… Ce charme, cette grâce, cette douceur propre aux petites filles…Ses grands yeux remplis d’amour…
En fait, je ne sais pas expliquer, il n’y a pas de mots. Que ce soit pour l’un ou pour l’autre, c’est un amour inconditionnel, tout aussi puissant, mais aussi très différent…

Et vous, vous aviez une préférence? Plutôt fille, plutôt garçon, plutôt les deux? Ou vous vous en fichiez royalement?

19 Commentaires

  1. Je voulais une fille mais on m’a dit que c’était un garçon jusqu’au 8 ieme mois de grossesse !!!!
    Alors bon je n’ai pas été déçue mais encore plus heureuse d’apprendre que c’était une fille

    • Ohh! J’avais donc raison de harceler à chaque fois mon médecin pour qu’il me confirme que c’était toujours une fille! Les erreurs, ça arrive encore! Et ça va, vous n’aviez pas acheté trop d’affaires pour un petit mec?

  2. Ici, on était 2 à s’imaginer avec une petite fille jusqu’à 5 mois de grossesse. Du coup, l’écho a été un choc. Mais ensuite, il est apparu et on n’aurait pas imaginer la vie autrement ! Nous n’en voulions qu’un donc pas de filles pour nous, tu dois être aux anges.

    • C’est fou n’empêche, comme on peut se conditionner tout seuls, moi pareil pour le premier, j’étais sûre et certaine que ce serait une fille. Je pense que dans ce cas là, à l’écho, ce n’est pas de la déception, c’est juste déboussolant, car on a déjà imaginé quelque chose, et qu’on était complètement à côté de la plaque 😉 Mais c’est clair que de toute façon, quelque soit le sexe de bébé, une fois qu’on le ou la rencontre… :)

  3. je voulais une fille pour ma première grossesse car mon homme avait déjà deux garçons et j’en avais marre d’être la seule femme à la maison lol. J’ai été éxaucée et c’était super.
    Et puis quand je suis retombée enceinte 4 ans plus tard je me dis que ça m’était égal, qu’une fille ce serait peut etre mieux pour que la grande ait une copine pour jouer aux poupées. Et ben là non, paf, garçon lol
    Mais je suis très fière de mon fils, très heureuse de connaître ce lien là, complétement différent!
    bisous

    • Oui, c’est bien de ne plus être la seule femme, je suis bien d’accord ! :)
      Et c’est vrai que le lien avec un petit gars ou une petite puce est différent! Ma fille n’a que 8 mois (presque), et déjà je vois des différences dans sa manière d’être avec nous!

  4. A chaque grossesse, je suis persuadée que j’attends un garçon…jusqu’à ce que l’écho révèle systématiquement une fille! (Je viens d’accoucher de la troisième). J’ai toujours voulu une fille donc je suis comblée avec trois mais j’avoue que la relation avec un petit mec me manque! Du coup je me rattrape avec mes neveux…

    • Haha, pour le coup, c’est le papa qui doit se sentir seul au milieu de toutes ces filles! C’est sûr que la tu as de quoi être comblée (mais bon courage quand même quand elles seront à l’adolescence hein ;))
      Les neveux, c’est bien aussi! :)

  5. Pour le premier bébé je m’en fichais totalement, on est tombé sur fille donc fille c’est parti (puis je l’aime ma fille, même si elle a rien de gracieuse 😛 C’est plutôt Lucizilla), par contre on voudrait également un fils et on veut 3 enfants max, donc le prochain on aimerait bien assurer le garçon !
    Après si c’est une autre fille on sera heureux car ce sera notre fille :)

    • Oui, nous c’était un peu pareil, même si sans forcément y tenir particulièrement, j’étais persuadée que j’attendais une fille la première fois.
      Ca va, il vous reste 2 chances pour un petit mec, nous on savait qu’on s’arrêterait à 2, donc fallait pas se louper :p
      Mais je suis bien d’accord, si j’avais eu un petit mec au 2è tour, j’aurais été ravie et comblée par lui, comme tu le dis, parce que ce serait notre petit bout!

  6. Dès le premier, on espérait une fille, rapport à un prénom russe qui nous plaît et une conception pendant le voyage de noce dans le dit pays … raté, un p’tit mec … qu’on ne regrette absolument pas ^^.
    Par contre, là, on essaye de faire un deuxième enfant et on aimerait vraiment beaucoup que ce soit une fille (à calculer le moment de la conception rapport à la date d’ovulation et la rapidité/durée de vie des spermatozoïdes voulues) … mais bon, on verra, heureusement, on en veut 3 ou 4, donc on a une chance quand même …
    Je n’ose pas m’imaginer avec une fratrie que de petits mecs o.O

    • Ha oui, c’est vrai, ça aussi je m’étais renseignée 😉 les gamètes femelles sont plus résistants que les mâles, et vivent plus longtemps! Bon courage pour les calculs alors 😉 Et puis vous avez d’autres chances au cas, où :)
      Et ouais, 4 petits mecs! Pfiouu Ca serait sport! :)

  7. Je suis actuellement enceinte de 7 mois et au début de ma grossesse je me disais que garçon ou fille n’avait pas d’importance. Et puis dans la famille de Mon Barbu il n’y a que des garçons (çà se vérifie encore puisqu’un de ses cousins vient d’en avoir un). Donc je me suis dis que je n’y couperais pas et que nous aussi nous aurions un garçon. Mais plus les semaine avançaient et plus je me disais qu’une petite fille ce serait bien aussi! Le Papa disait comme moi qu’il n’avait pas de préférence. Pourtant le jour de l’écho du 5ème mois il m’a dit qu’il avait culpabilisé car dans sa tête criait fort pour que ce soit une fille car finalement il avait une préférence! L’échographe nous a ravi en nous annonçant que c’était une petite fille qui grandissait dans mon bidou. Pour être sûre j’ai encore une fois demandé à ma dernière écho la semaine dernière ^^ Mais c’est bien une Princesse! On est très heureux tous les deux <3

    • Félicitations alors pour l’arrivée prochaine de la princesse!
      Et je me reconnais bien dans ton témoignage! En plus elle va être entourée de cousins! Ca va être une vraie princesse :)

  8. Trop touchant ton article, je comprends tout à fait !

  9. J’adore te lire, et le plus troublant c’est que je nous trouve énormément de points communs. Une famille de loup ici aussi : Maman Louve, Grand Loup, P’tit Loup et Mini Loup. Et pendant ma grossesse, j’ai écrit un article sur le même sujet quasiment, je retrouve mes doutes dans tes mots, je retrouve mes envies, c’est amusant.
    Mais pour moi, j’ai découvert le jour J un deuxième louveteau mâle. J’avais peur de ne pas réussir à l’aimer aussi fort que P’tit Loup, et pourtant ! L’amour d’une mère c’est magique, à peine j’ai posé mes yeux sur lui, je savais que j’allais l’aimer plus que tout. Le sexe n’avait plus aucune importance.
    Bref, les enfants sont des trésors quelque soit le sexe. Mais je ne te cache pas que si un jour nous faisons un petit troisième, nous aimerions beaucoup avoir une petite louve !

  10. Retour PingEst-ce plus difficile d’élever une fille? – Ma vie de maman louve

  11. Moi aussi j’espérais vraiment la fille après un petit garçon et je t’avoue que parfois il m’arrive de penser « et si ils s’étaient trompé ? Et si à sa naissance on me dit que c’est un garçon finalement ? » Je viens à peine de commencer à acheter quelques petites robes 😉 J’ai encore du mal à réaliser que je vais avoir ma fille !!! En tout cas, j’ai vraiment hâte de serrer ma Baby Girl dans mes bras. Je serai comblée d’avoir à la fois le petit garçon ET la fille :-) Vivement qu’elle vienne au monde !

  12. Retour Ping❈ Le tour de la blogo’ du 10 juillet ❈ – WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *