Pour ou contre … laisser pleurer bébé

Et je parle des pleurs du petit louveteau qu’on ne comprend pas tout le temps. Quand il a mangé, que sa couche est propre, et qu’on le met au lit pour qu’il fasse dodo et que malgré tout, il semble inconsolable dans son lit.

Je parle des pleurs du soir, dans les premiers mois de sa vie.

Et bien d’après moi, NON, il ne faut pas laisser un tout petit pleurer seul dans son lit! Je pense sincèrement qu’un enfant, dans ses premiers mois de vie, ne fait pas de caprice, il pleure car il a un besoin qui n’est pas satisfait, et ce besoin est peut-être tout simplement un câlin pour le rassurer. Il ne faut pas oublier que le louveteau a passé 9 mois dans notre bidon, on ne peut pas s’attendre à ce qu’en 3-4 mois, il soit capable de tout faire tout seul!

Alors oui, pour mon premier, je me suis pris quelques remarques, du genre : ne l’endort pas dans les bras, tant pis si il pleure, il va prendre de mauvaises habitudes, tu vas en faire un capricieux,…

Du coup j’ai fait quelques recherches, et il se trouve que plusieurs études ont été faites, qui abondent dans le même sens que moi, à savoir qu’il ne faut pas laisser pleurer un petit bébé, il faut le consoler.

Durant cette étude, ils ont étudié le taux d’une hormone de stress (le cortisol je crois) chez la mère et le nourrisson.

Les résultats montrent que quand bébé pleure seul dans son lit, le taux de cette hormone augmente, pour lui comme pour la mère, ils sont donc tous les deux stressés. Au bout de quelques nuits, bébé ne pleure plus pour s’endormir. Le taux de cortisol de la mère n’augmente plus, mais celui de bébé continue d’augmenter. Le bébé continue donc d’être stressé même s’il ne le manifeste plus par des pleurs…

Je trouve triste qu’un si petit être soit obligé de se résigner et se stresse aussi tôt dans sa vie.

En plus, une autre étude a démontré que ces enfants là risquaient d’avoir moins confiance en eux en grandissant, et d’être moins sociables.

Du coup, je ne me suis pas culpabilisée plus longtemps, et le peu de temps où mes bébés ont eu besoin de moi pour s’endormir, je ne me suis pas privée pour les câliner, et tant pis pour ceux à qui ça ne plaisait pas.

Et je vous rassure, mes 2 louveteaux ont fait des nuits complètes vers 1 mois / 1 mois et demi, et s’endormait quasiment tout le temps tout seuls. Mais si certains soirs ils pleuraient, moi, ou mon mari, étions là pour eux.

Après, j’ai conscience que nous avons eu de la chance, avec des bébés zen qui s’endormaient relativement facilement. J’imagine qu’un bébé qui hurle tous les soirs et qu’on a beaucoup de mal à calmer, à un moment donné, on craque et on le laisse pleurer, et c’est tout à fait compréhensible.

3 Commentaires

  1. En fait, même un enfant plus grand ne fait pas de caprice, c’est juste qu’il ne trouve pas toujours les mots pour dire ce dont il a besoin !
    Mais je suis bien de ton avis, on n’a pas à laisser pleurer un bébé seul dans son lit … sauf si on est tellement à bout qu’on pourrait le secouer … mais c’est le seul cas ! Dans ces situations, il faudrait appeler un proche à l’aide !

    Une amie me disait encore combien mon fils semble confiant en lui … et je sais qu’il a aussi confiance en nous … je pense que si on l’avait laissé pleurer, ce serait assez différent … parce que les premiers mois de vie sont ceux où un enfant bâti sa sécurité intérieure, et la confiance en ses parents … le laisser seul face à une émotion qui le dépasse, ça le met dans un stress terrible, qui abîme la relation qu’il a avec lui-même, parce qu’il se dit qu’il ne mérite pas qu’on vienne s’en occuper, et aussi celle avec les pourvoyeurs de nourriture qui sont quand même bien cruels parfois … C’est terrible quand on y pense !

  2. Je suis complètement d’accord! Et c’est pareil, mon grand est plutôt serein, a confiance en lui et en nous. Il n’a jamais pleuré quand on le laissait chez sa nounou, et je pense qu’il savait qu’on reviendrait, il n’avait pas de peur de l’abandon.
    C’est vrai que si on y réfléchit et qu’on se met à la place de ce petit bout, c’est terriblement stressant pour lui d’appeler et que personne ne vienne…

  3. Le nôtre a eu une longue période où il n’aimait pas les séparations … mais on en est sorti, et maintenant ça se passe bien. Chaque enfant est différent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *