Pour ou contre la tétine ?

dodie-copie-produit-sucette-1er-age-message-silicone-anneau-image2

LA grande question! (enfin, une parmi tant d’autres…)

Ben oui, à en croire nos parents, la tétine, c’est le diable! Ça rend les enfants bêtes, c’est sale, c’est une drogue…

Oui mais bon, comment on fait, dans ce cas, quand on a un loulou de quelques semaines qui a un besoin de succion insatiable? Je lui donne mon doigt à téter ? (ceci dit, cela marche très bien, mais moi j’en ai besoin, de mon doigt…)

Du coup, au bout de 3 semaines, j’ai craqué. Enfin, ON a craqué! Bah oui, je n’allais pas prendre cette décision seule, il me fallait le soutien de mon fidèle allié, le papa!

Donc on a craqué, on est allés à la pharmacie commettre l’irréparable… Nous avons acheté une tétine… Et tout s’est bien passé!

Ben oui, en fait, la tétine, ce n’est pas si terrible, au contraire, ça soulage bébé, ça lui procure un profond bien-être, visible par ses petits poings serrés de bonheur et son regard extasié pendant qu’il tète… (Bon, ok, vu comme ça, ça donne un peu raison à nos mamans qui disaient que c’est une drogue…)

L’essentiel à mon avis, lorsque l’on opte pour la tétine, c’est de la limiter au dodo. La tétine ne doit pas quitter le lit (sauf exception du genre : on va faire le premier vaccin de bébé sans emla patch…)

Idéalement, je dirais même d’essayer de la limiter aux siestes de la journée. Allez savoir pourquoi, mes 2 loulous ont toujours réussi à s’endormir seuls le soir, sans tétine, mais pas la journée. Et si je dis ça, ce n’est pas spécialement pour que votre enfant soit moins accroc, c’est juste que si bébé perd sa tétine et se réveille, il va crier. Et c’est beaucoup moins pénible de lui redonner la tétine pendant la journée qu’au beau milieu de la nuit, quand on est nous-même profondément endormis…

Sinon, il reste la solution du pouce. Pour mon premier louveteau, j’ai essayé désespérément de lui faire comprendre que le pouce, c’était trop cool, et qu’en plus, il ne pouvait pas le perdre, donc c’était tout bénef pour lui, mais non, rien à faire…

Mais depuis, j’ai un peu changé d’idée. Il faut dire que ma deuxième petite louve a la mâchoire du bas légèrement en arrière, du coup je n’avais pas trop envie qu’elle accentue cela en suçant son pouce. J’ai moi-même sucé mon pouce enfant, et j’ai dû porter un appareil dentaire car mes dents du haut étaient avancées et celles du bas reculées…

Mais surtout, il faut être honnête : avec la tétine, c’est moi qui contrôle, et ça, pour une maman-louve, c’est top! Ca veut dire que quand les louveteaux jouent, ils ne peuvent pas prendre l’habitude de tétouiller, puisque la tétine est dans le lit, et quand on décide d’arrêter la tétine, ils ne peuvent pas m’arnaquer en tétouillant dés que j’ai le dos tourné, puisque c’est moi qui ait les tétines (gnarc gnarc gnarc). Non, plus sérieusement, l’avantage de la tétine sur le pouce, c’est que le jour où l’on décide (ensemble) qu’il est temps de grandir, et d’arrêter la tétine, il n’y a plus de tentation, on se débarrasse de la tétine et on n’en parle plus (je sais de quoi je parle, je suis en plein dedans avec mon grand louveteau!). Alors que le pouce… A moins de le couper, la tentation est toujours là!

4 Commentaires

  1. le mien n’en a jamais voulu, il est tellement addictaulait que la tétine, ça lui a toujours semblé être une arnaque … puisque rien ne vient !!!

  2. Héhé, le petit malin 😉 Tant mieux pour lui (et pour vous) si vous avez pu vous en passer, c’est aussi bien!
    Moi ce qui me stressait un peu, c’était quand on voudrait qu’il arrête, on avait peur qu’il refuse de s’en séparer, mais finalement, ça s’est fait en douceur et très facilement…

  3. En même temps, le notre ne l’avait qu’à la sieste, du coup c’est plus facile à gérer que s’il l’avait eu aussi la nuit, ou à d’autres moments dans la journée… Et puis il était prêt, c’est lui qui a décidé du moment pour s’en débarasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *