Parler bébé

Ma petite louve a 19 mois, et depuis quelques mois, elle essaye de plus en plus de se faire comprendre avec des mots.

Bien sûr, c’est encore maladroit, mais on commence à comprendre de plus en plus ce qu’elle dit!
Alors il y a évidemment les mots faciles, qu’elle prononce à la perfection : papa, maman, doudou, non, oui (Oui!!! Il a remplacé le terrible non, enfin!), bobo, pipi, caca, gâteau, yaourt, coucou, bye bye … Bref, la base!

Mais il y a également d’autres mots, avec lesquels elle galère un peu plus : Tathu (pour Arthur), Piat (pour pirate), pil (pour playmobil), avoi (pour aurevoir), assi (pour merci), Kikey (pour Mickey) …
La liste est longue, je ne vais pas tous vous les faire.

Et je me rends compte que mon louveteau a cette habitude d’utiliser la prononciation de sa petite sœur quand il lui parle. Par exemple, il lui montre Mickey sur son T-shirt et lui dit : « Tu as vu, c’est Kikey sur mon t-shirt? »
Bon, c’est plutôt rigolo quand il fait ça, mais j’ai réalisé que moi aussi, j’avais tendance à mal prononcer les mots quand je parlais à ma petite louve : « On va chercher Tathu? » Ou bien « On dit assiii!! »

Alors non seulement je passe pour une neuneu auprès des éventuelles personnes qui passent à proximité, mais en plus, je me dis que ça ne doit pas être top de faire ça!

Parce que si je me mets à prononcer mal les mots qu’elle a du mal à articuler, elle va continuer à les dire comme ça… Au contraire, il faut que je continue à bien les dire, pour qu’elle continue elle aussi d’essayer de les prononcer correctement…

Je ne dis pas non plus que je vais faire semblant de ne pas comprendre ce qu’elle me raconte (du genre : quoi, c’est quoi une titine? Je connais pas ce mot-là… Si tu veux ta tétine, il va falloir la demander correctement!). Non, je ne suis pas encore assez sadique (quoique, c’est vrai que ça pourrait être un peu amusant de temps en temps).
Mais je pense qu’il est important de lui répéter correctement les mots qu’elle prononce mal, pour qu’elle sache qu’on l’a comprise, mais que ce n’est pas tout à fait le bon mot…

Du coup, j’essaie de briefer mon louveteau également sur le sujet, pour qu’il arrête de babiller lorsqu’il lui parle (c’est marrant, depuis, elle prononce beaucoup mieux « pousse-toi »…)

Bon, c’est probablement une évidence pour certains, mais je pensais que c’en était une pour moi aussi, et pourtant, je me suis mise à faire le contraire sans m’en rendre compte…

C’était ma participation aux Jeudis éducation, organisés par Valérie, du blog Wondermômes. Le thème cette semaine était consacré au langage.

Retrouvez les participations par ici :

EzEvElMais il ne parle pas à son âge !?!

9 Commentaires

  1. Je comprend ce que tu veux dire, quand le repas est prêt on lui dit « on va faire miam » alors qu’on devrait pas, car quand elle parlera vraiment j’ai peur que ça pose problème

  2. Chouette article! Tu t’en est rendue compte, c’est le principal :). Tu sais mon 2e avait une expression que j’ai toujours gardé et que je lui répétais aussi mais qu’après j’ai corrigé.. Il disait « ha grenougne! à chaque fois qu’il en voyait une dans un livre ou en jouet! ;). On sait bien marré mais après c’est vrai que je l’ai corrigé car je le voyait mal dire à ses copains d’école que c’était une grenougne 😀

    • Oui, mais même si je m’en rends compte, j’ai tendance à le faire machinalement ^^ Et c’est vrai que quand ils prononcent les mots bizarrement, ça a tendance à nous faire rire, et on reprend le mot du coup :)

  3. C’est vrai que quand il commence à parler, c’est tentant de les encourager en parlant comme eux .
    Et pour ce qui est de faire semblant de ne pas comprendre, pour moi, c’est à utiliser plus tard quand le langage commence à être plus metrisé, genre en maternelle

    • Oui, très tentant je confirme 😉
      Oui, faire semblant de ne pas comprendre, ça vient plus tard. Je n’ai pas eu besoin avec mon grand, qui articule très bien, mais c’est ce que je fais avec mes petits élèves!

  4. Alors nous aussi ont la eu fait au debut meme encore il y a peut de temps exp rez de chausette mon prefere. Du coup sa grande soeur disait aussi comme lui se qui ma vite fait tiquer que c etai pas une bonne idee de le laisser sur cette pronionciation errone. J ai remi tous le monde au pas en explicant a sa grande soeur qu elle etai un exemplr et que chaque fois qu elle le dirai mal sa le conforte sur sont retard de language qui et deja tres compliquer. C peut etre un peut de pression pour elle mais bon en meme temps etre le grand de la famille na jamais ete un boulot de tous repos. Nous de plus ont le reprant a chaque fois qu il prononce mal une phrase car a 5 ans il commence a faire des phrase simple et courte. Puis a chaque fois qu il fait pas d effort de pronionciation ou sort juste pipi toilette ou tablette je lui demande de faire une phrase correct en fesant semblant de ne pas le comprendre. En se moment il se relache un peut surtout a l ecole du coup nous somme obliger de le reprendre a chaque fois pour ne pas perdre tous les aquit qui ont ete fait depuis 2 ans chez l ortho

    • Oui, c’est pareil, c’est en remarquant que son frère répétait mal qu’on s’est rendu compte de ce qu’on faisait… Du coup maintenant on fait attention, et Arthur s’est pris au jeu, il a même repris son père hier qui répétait coin coin au lieu de canard ^^

  5. Retour PingDes instruments de musique pour Noël - Wondermomes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *