Mon roman préféré #blablas du dimanche

Coucou par ici!

Cette semaine, pour les blablas du dimanche, j’ai eu envie de vous parler de mon roman préféré.

Le choix a été un peu difficile, je dois l’avouer, j’aurais pu choisir Le seigneur des anneaux, qui a bercé toute mon adolescence… Mais je ne suis pas sûre qu’aujourd’hui, je l’apprécierai autant… Le choix étant de plus en plus dur, j’ai cherché d’abord un auteur, et celui qui revenait le plus était Stephen King. Et là, j’ai encore hésité, entre La ligne Verte, et 22/11/63.

C’est difficile de faire un choix…

Mais je l’ai fait, et j’ai préféré vous parler du plus récent : 22/11/63, probablement parce qu’il m’a fait beaucoup moins pleuré que La ligne verte! (Et oui, je suis cette nana qui chiale devant Coco et devant un bouquin! En fait je suis cette nana qui chiale un peu trop…).

Et puis, je me suis dit qu’il était peut-être un peu moins connu, alors ce serait une bonne occasion de vous faire découvrir une pépite!

22_11_63_EXE_new_Mise en page 1

L’histoire se passe en 2011, dans le Maine. Jake Epping, un prof d’anglais, se retrouve face à une proposition qu’il ne peut pas refuser. Un ami à lui, Al, est propriétaire d’un petit resto au sous-sol duquel un « trou-du-terrier » permet de se retrouver dans l’Amérique de 1958, et de revenir, 2 minutes plus tard, dans le monde de 2011, et ce, quel que soit le temps passé en 1958. Il persuade Jake d’utiliser ce tunnel temporel pour aller changer le passé et sauver Kennedy en 1963, en éliminant son assassin : Lee Harvey Osward.
Le fameux Al ne peut pas s’en charger lui-même, car il est atteint d’un cancer en phase terminale.

Jake devient donc Georges Amberson et va commencer à s’attaquer à un passé qui ne veut pas être changé. Il fait quelques essais sur d’autres événements, et revient voir le résultat. Et si ce n’est pas concluant, tant pis, puisque dés qu’il retourne dans le passé, tout ce qu’il a changé est effacé, et à refaire… ou pas!

Voilà les bases de l’histoire…
Le voyage dans le temps est un sujet assez casse-gueule, mais King relève le défi avec brio. Il n’y a pas d’incohérence, l’effet papillon est pris en compte… Il a tout prévu, tout anticipé, pour qu’on ne se dise pas « Mais c’est pas logique... ». Et ça, il faut avouer que c’est plutôt jouissif!

Et puis, si le sujet semble être de stopper l’assassinat de JFK, il y a bien d’autres intrigues qui s’entremêlent. Une belle histoire d’amour, des drames familiaux qui prennent des tournures dramatiques, et une plongée dans l’Amérique des années 60 vraiment réussie. Tout cela fait de ce roman une véritable pépite!

Plus de 900 pages qui m’ont tenue en haleine, et une fin qui, en plus, n’est pas décevante!
Bref, si vous ne le connaissez pas, foncez!

Et puis, quand vous l’aurez fini, l’histoire a été adaptée dans une mini série du même nom plutôt réussie, même si l’intrigue a pris beaucoup de libertés (mais par pour le final, heureusement!). (Et puis, c’est James Franco qui joue Jake, ce qui ne gâche rien 😉 ).

Voilà, c’était mon petit blabla du dimanche! Et toi, c’est quoi ton livre préféré ?

On se retrouve dimanche prochain avec un sujet qui n’a rien à voir (comme d’habitude, mais c’est un peu le but non ?) : C’est quoi le bonheur ? Ça vous tente ? Si oui, n’hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe des blablas du dimanche! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *