Maman, tu es mon amoureuse!

IMGP5875

Hello Oedipe!

Et oui, moi qui croyais éviter cette étape, naïve que je suis, je me retrouve en plein dedans : mon louveteau est en plein complexe d’Oedipe!

Pour ceux qui auraient oublié ce filou, Oedipe, c’est ce fameux prince grec, abandonné par ses parents à la naissance, car l’oracle avait prédit qu’il tuerait son père pour épouser sa mère…
Je vous passe les détails de l’histoire, mais au final, il tue son père par accident, et épouse sa mère sans connaître son identité (et il finit par se crever les yeux une fois qu’il apprend la vérité, pour ne plus voir ses crimes…).

oedipe

En gros, dans le quotidien, c’est une étape qui apparaît généralement entre 3 et 5 ans. L’enfant est amoureux du parent du sexe opposé, et devient le rival de son parent du même sexe…

Chez nous, ça se traduit par un louveteau qui se jette sur moi pour me faire un câlin, comme il en fait souvent, sauf qu’il essaye de me faire un « bisou bouche » parce que il est « amoureux » de moi…
C’est un louveteau qui me dit qu’il m’aime trop, et qu’il est trop triste que je ne veuille pas être son amoureuse… Il se met même un peu en colère…

Ça peut sembler anodin, sauf que d’après notre cher ami Freud, si cette période est mal gérée, ça peut foutre en l’air la future vie sentimentale de mon loustic! Rien que ça!
En gros, si je me loupe, il se pourrait qu’il ne trouve jamais de partenaire avec qui construire son avenir, car il chercherait toujours quelqu’un d’aussi bien que moi, sa maman, qu’il aura mis sur un piédestal…
Tu la sens la pression qui monte? Parce que moi je la sens bien!!

Alors comment on fait pour « bien » gérer un Oedipe ?

Et bien honnêtement, je n’en sais rien moi, j’ai pas fait psycho…

Du coup, j’essaye de lui expliquer qu’il ne peut pas être mon amoureux, puisqu’il est mon fils. J’ai déjà un amoureux, c’est son papa.
Et puis quand il insiste malgré tout, je lui explique que c’est mieux, une maman, parce que quoi qu’il se passe, je l’aimerai toujours, alors que les amoureuses, ça va, ça vient, si il fait quelque chose qui ne lui plaît pas, son amoureuse pourrait ne plus l’aimer…
En gros, j’essaye de lui expliquer la différence entre l’amour maternel et l’amour passionnel… (Oui, en l’écrivant je me rends compte que je place peut-être la barre un peu haut hein…).

Mais bon, surtout, je ne me moque pas de lui, je ne balaie pas ses propos d’un « tu dis n’importe quoi », et surtout, je ne le laisse pas penser que c’est possible d’être amoureux de sa maman… Non, parce que j’en ai entendu des mamans réagir quand leur loulou disait ça avec un : « Oh, c’est trop mignon, viens vite faire un câlin!! » Et je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure réaction à avoir pour lui faire comprendre que NON, il ne peut pas être amoureux de moi, sa maman!

Objectivement, je ne sais pas si ma méthode est la bonne, on en reparlera dans 20 ans…

Et heureusement, son père n’en souffre pas trop, parce qu’il n’est pas spécialement agressif avec lui.
Il paraît qu’il peut y avoir deux cas de figures avec le papa : soit le loulou veut faire un combat de coq, et n’a donc qu’une envie, c’est d’évincer son père. Soit il veut ressembler à son père, qui, au final, ne doit pas être si mal puisque sa maman en est amoureuse, et il s’identifie à lui, veut tout faire comme lui…

Chez nous, c’est plutôt le deuxième cas de figure qui se profile… Le loulou veut être comme son papa! (Pratique pour faire manger des carottes ;))

Bref, vivement que ça passe, et dans quelques années, ce sera le tour du Grand Loup de morfler, avec la petite louve qui nous fera son complexe à elle! (j’espère que je ne vais pas trop morfler de mon côté, à ce moment là!)

IMGP5871

Et chez vous, Oedipe est passé faire un tour ou pas? Et comment vous avez géré? Je prends tous les conseils, on ne sait jamais, si la situation empire!

 

10 Commentaires

  1. Oedipe est passé par chez nous également mais il avait retiré ses gros sabots bien heureusement. Je lui ai expliqué que je l’aimais très fort, que j’avais un amoureux (son Papa) que j’aimais d’amour, que cet amour-là n’est pas de la même nature que celui que l’on porte à son enfant et que lui aussi un jour il aurait une amoureuse.
    Je crois que si tout le monde est bien au clair et ne nourrit pas d’ambiguïté sur le sujet, Oedipe n’est que de passage dans nos vies.
    D’ailleurs ça y est il a déclaré sa flamme à E. qui a aussitôt accepté de devenir sa chérie. Ils filent le parfait amour, se font des bisous sur la bouche et projettent de faire un enfant quand ils seront grands. Pour le moment ils ont 4 ans !

    • Oui, je suis bien d’accord, il faut être très clair pour qu’il ne pas laisser planer de « faux espoirs » qui seront forcément déçus!
      Et bah il ne perd pas de temps ton Don Juan! J’adore, c’est trop drôle :)

  2. Chez nous œdipe aurait dû être de passage alors que je venais d’accoucher des filles… Du coup ayant beaucoup moins de temps à consacrer à mon Petit Dragon que ce que j’aurai aimé… C’est papa qui avait pris le relais et du coup il est directement passe à la phase « je veux être comme papa »! Bien que je ne sois pas non plus psy je trouve ton raisonnement très juste!

  3. Ici aussi on est en plein Oedipe. Mais là où c’est subtil, c’est que Poulet me dit que je suis son amoureuse, mais que son papa et son petit frère sont ses amoureux. Et aussi qu’il est amoureux de Machine qui est dans sa classe. Et de son copain Machin.
    Je lui répond toujours que je l’aime mais jamais qu’il est mon amoureux.
    Comme toi, je ne sais pas quelle est la bonne façon de faire. J’essaie de lui montrer que je l’aime sans lui laisser prendre la place de mon amoureux (qu’il ne considère d’ailleurs pas comme un rival mais comme chez toi, il est plein d’admiration pour son papa).

  4. Ici l’ Œdipe aussi a commencé… « Mon papou il est très fort ! Il est très beau! » Elle est en admiration dès qu’il met un clou au mur ou qu’il range une chaussette… Arf ^^ (j’adore ton article)

  5. En théorie c’est plutôt bien s’il s’identifie à son père. En le faisant, il aura tendance à se détacher de cette envie de se marier avec sa mère, il accepte l’autorité et sort de cette « phase ». Ainsi, il semble important que le papa ne se mette pas trop « en retrait » (sans nécessairement faire preuve d’autorité exagérée non plus). Puis aussi avec le temps l’enfant déplace son envie sur autre chose/qqn d’autre. En théorie tout ça, car toutes ces théories freudiennens ne disposent pas de beaucoup de support scientifique…

    • Oui, je ne m’inquiète pas trop non plus quand je vois sa relation avec son père, qui n’est pas conflictuelle!
      Mais c’est sûr qu’entre la théorie et la pratique, il y a un fossé, puisque chaque enfant réagit différemment selon son vécu et sa sensibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *