Ma sœur à moi

Souvent, je vous parle du lien qui unit mon louveteau et ma petite louve… Ce lien fraternel si chouette et si fort.

Et bien aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de ma sœur à moi!

Eh oui, j’ai une frangine moi aussi! Une grande sœur pour être exacte, qui a deux ans de plus que moi…

Je ne la vois pas très souvent, mais on s’appelle régulièrement, on s’envoie des petits messages…

Ma frangine, elle est petite (bouh je sais qu’elle sera vexée en lisant cela, car elle était très complexée, quand nous étions jeunes, d’être moins grande que moi : mais ce qui est petit, est joli!), blonde aux yeux bleus! (Tout le contraire de moi en fait…)

Elle est belle, ma sœur! Elle est pétillante, fofolle, et un peu (trop des fois ;)) insouciante!

C’est une artiste : elle est chef déco sur des tournages. Bon, ça, c’est son statut officiel, celui qu’on utilise quand il faut qu’elle résume ce qu’elle fait dans la vie, parce qu’elle est polyvalente : elle construit, anime, modèle… Elle fait plein de trucs différents!

Et puis elle est chiante, comme moi! Forcément, sinon ce ne serait pas marrant 😉

C’est une parisienne, une vraie, avec les bons et les mauvais côtés (mais si, vous savez bien, ce côté agaçant des parisiens avec cette fameuse phrase « Ah non mais moi, je pourrais trop pas habiter loin de Paris quoi! C’est mort la banlieue! Y a rien à faire! » Bon, je caricature un peu, mais pas tant que ça…).

Deux ans d’écart, c’est très peu, du coup nous avons eu la chance de partager énormément de choses ensemble depuis notre plus jeune âge…

 

Nos deux chambres étaient accolées, et les murs étaient peu épais. Je me souviens que plusieurs fois, le soir, quand nous étions chacune dans notre chambre en train de lire, on discutait, en espérant que nos parents n’entendraient pas. On se racontait une dernière anecdote avant de dormir…

On jouait aussi énormément ensemble! Je me rappelle que pendant les vacances, lorsqu’on étaient petites, elle se glissait dans ma chambre le matin, et on jouait le plus discrètement possible, pour que notre mère ne nous entende pas et croit que nous dormions encore (bon, j’ai appris récemment qu’elle savait pertinemment qu’on était en train de jouer, donc pour la discrétion, on repassera…).

Le plus souvent, on jouait aux Playmobil (tiens tiens, celles et ceux qui suivent mon blog ne devraient pas être étonnés!).

Depuis toutes petites, nous avons partagé cette passion pour ces petits personnages, et avons passé des années à y jouer ensemble… Nous y avons joué vraiment longtemps! Plus longtemps que de raison (on y a joué bien après 10 ans, indiqué comme âge « limite » pour y jouer… Mais on y jouait en cachette de nos amies).
Nous imaginions ensemble tout un univers, partagions par ce biais tellement de secrets, que nous ne permettions à personne d’autre d’entrer dans notre univers!
Je crois avoir essayé une ou deux fois de jouer aux Playmobil avec d’autres personnes que ma sœur, mais je n’ai jamais réussi!

Et puis en grandissant, on avait toujours plein de points communs : la musique, les films (on adorait se faire peur devant des films d’horreur, chanter devant les Disney, regarder des films bien gnans-gnans du style « Princesse Bride »), les sorties…

On se racontait presque tout : nos histoires de garçons, les méchancetés des « copines », les colères contre nos parents, les inquiétudes à l’école…
C’est aussi ça qui est magique dans cette relation. C’est la confiance!

Quoi qu’il arrive, même si nous nous disputons, je sais qu’elle taira les secrets qu’elle sait de moi, et de même, de mon côté, je ne trahirais jamais les siens.
C’est agréable d’avoir quelqu’un sur qui on peut compter de cette manière!

Bref, je suppose que vous l’aurez compris, ma sœur, je l’aime!

Je l’adore, même si on s’engueule souvent…

Mais c’est ça aussi, l’amour fraternel! C’est une relation entière. On s’adore et en même temps on peut se disputer hyper violemment, pour des trucs débiles la plupart du temps!

Mais bizarrement, quelques soient les vacheries qu’on ait pu se sortir tout au long de notre vie, au final, ça ne gâche pas notre relation…

En fait, la relation avec ma sœur, j’ai l’impression que c’est l’une des seules, pour ne pas dire la seule, que je considère comme acquise.
Je ne vois pas ce qui pourrait nous brouiller définitivement… Rien je pense.
On se connait tellement, on a partagé tellement de choses, on a tellement de souvenirs, que quoiqu’il se passe, on fera toujours partie de la vie de l’autre…

En fait, je crois que pour chaque moment important de ma vie, elle était là…
Les choses que je ne pouvais pas dire à mes parents, je lui disais à elle, et celles que je ne peux pas dire à mon chéri, je lui dis à elle…

Alors oui, aujourd’hui, on se voit moins, on partage par conséquent moins de choses… Mais on a partagé en 30 ans plus que certains en une vie entière, alors on a de l’avance!

Et c’est loin d’être fini!

IMGP0417

Je t’aime frangine!

 

Et vous, vous avez des frères ou des sœurs? N’hésitez pas à venir me raconter comment vous la vivez cette relation…

 

 

 

4 Commentaires

  1. Moi aussi je t’aime soeurette <3

  2. Vous êtes trop mignonnes ! Et comment vous vous ressemblez je trouve ça dingue !
    Mon Jules a un frère et une soeur et j’avoue que des fois j’ai un peu du mal à comprendre la relation qu’il peut avoir avec sa soeur parce que sa soeur est limite (enfin non elle l’est, elle me l’a déjà dit) jalouse de moi.
    J’ai eu énormément de mal à me faire accepter dans sa famille… Enfin je pense que je ne suis pas encore tout à fait acceptée … Mais bon je me dis, tant pis, je vis ma vie de famille à moi avec lui et ma Choupinette et pour le moment c’est tout ce qui importe !

    • Merci :) Oui, c’est drôle, sur les photos aussi, je trouve qu’on se ressemble, alors que dans l’absolu, c’est une petite blonde aux yeux bleus, et moi une grande brune aux yeux verts… Mais ce sont nos expressions et nos traits qui nous trahissent 😉
      Ah les beaux-frères et les belles-sœurs, c’est toujours un peu compliqué! Moi il a juste un frère, donc pas de risque de jalousie :)
      Tant que la relation reste cordiale, il vaut mieux ne pas se prendre le chou à mon avis, tu as bien raison, le plus important c’est vous 3! Mais courage quand même, ce n’est pas toujours évident de passer les fêtes si l’ambiance est un peu tendue…

  3. Retour PingPuisque c’est comme ça, t’es plus ma soeur! – Ma vie de maman louve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *