L’évolution de la petite louve : les 3 premiers mois

Le 15 mars 2015, ma petite Cassandre arrive, en convoi express! Nous arrivons, pas bien convaincus, à la maternité vers 22h30. Après examen, mon col est dilaté à 2, du coup la sage-femme nous annonce que ça devrait être pour bientôt. Une heure après, je suis à 3cm, et elle m’annonce qu’on peut poser la péridurale.

Une fois la péri laborieusement posée, mon col commence à se dilater très (trop) rapidement, je passe à 7cm en 1/4 d’heure, et je fais une chute de tension : masque à oxygène, bébé en détresse, changement de position, la puce reprend un rythme correct… Plus de peur que de mal.

Un autre quart d’heure passe, et je suis prête à accoucher! 6 poussées (un peu plus difficile que pour Arthur, car la péri était mal dosée et je ne sentais rien, du coup j’ai poussé à l’aveugle…) et ma puce était dans mes bras.

Pas pour longtemps malheureusement, car elle avait avalé du liquide en sortant (descendue trop vite) et du coup, avait des glaires qui la gênaient pour respirer. Du coup, sonde et tout le tintouin, pendant que son père et moi étions hyper angoissés.
La pédiatre et la sage-femme nous rassurent, et le gynéco m’annonce une bonne nouvelle : pas d’épisio, pas de déchirure! Cool! Je vais vraiment pouvoir profiter de la petite louve.

Finalement, on me la ramène. Elle tète un peu, puis s’endort contre moi, qui cuit sous la lampe à chaleur.

Comme pour Arthur, elle se fatigue vite à téter, et les puér veulent la compléter très vite… Comme je veux rentrer chez moi, je les laisse faire. Heureusement, je tombe sur LA puér trop géniale, qui ne veut pas que je foire mon allaitement, et qui du coup m’accompagne à chaque tétée pour compléter avec une petite sonde.

Bon, quand elle m’a dit qu’on allait la compléter à la sonde, j’en ai pleuré, car je croyais qu’ils voulaient l’intuber. En fait, elle a posé la sonde collée à mon sein, de sorte que Cassandre ait à la fois le sein et la sonde en bouche. La sonde est reliée à une seringue de lait, et quand elle tète au sein, elle boit à la fois mon lait, et celui de la seringue.

Cette méthode est efficace, puisque le soir-même, j’ai ma montée de lait, et la puce a pris énormément de poids du coup (puisqu’elle a bu mon lait qui arrivait + le lait artificiel).

Du coup, 4 jours après l’accouchement, on rentre à la maison. Le premier jour est un peu rude pour la petite louve, car je vais chercher le louveteau chez la nounou à 16h30, et on peut dire qu’il est doublement excité : je suis rentrée à la maison, et il accueille sa sœur! Du coup il saute partout, court dans tous les sens, parle fort… La puce n’y comprend plus rien, mais va vite s’y faire.

En quelque jours, tout ce petit monde s’adapte à cette nouvelle vie. La petite louve pleure peu, seulement quand elle a faim, mais elle a souvent faim! Les tétées sont espacées d’à peine 2h la journée, et la nuit de 3 ou 4 heures.

J’essaye de l’allaiter un maximum, mais je fatigue, et je la complète un peu la nuit (première partie de la tétée au sein, puis fin au biberon pour la caler un peu plus).

Très éveillée, ma petite louve adore très vite être sur le tapis de jeu, et observer tout ce qui l’entoure. Elle aime plus que tout être installée à côté de moi sur le canapé, et nous regarder.

Vers 3 semaines, elle commence à développer un angiome fraise entre l’œil et le nez! Inquiète au départ, je finis par être rassurée par le doc, qui pense qu’il partira tout seul (avant ses 3 ans, c’est quand même long) et sinon, on pourra l’opérer au laser. On pourrait déjà, mais il faut faire une anesthésie générale! Hors de question pour ma puce, qui est très belle comme ça, et qui se fiche complètement de cette petite fraise, tout comme nous nous en fichons! On verra plus tard!

Vers 3 semaines, ce sont aussi les premiers sourires! Et là, une fois qu’elle a compris comment ça marchait, elle ne s’en lasse plus. Dés qu’elle nous voit, c’est des sourires à n’en plus finir! Un vrai rayon de soleil.

Le matin, quand elle se réveille pour le biberon, elle arrête de pleurer dés qu’elle nous voit et nous inonde de sourires! Un véritable anti-dépresseur!

A un mois, nous mettons la petite louve dans la tanière du louveteau. A priori, elle est contente, et son grand frère aussi. Je fonds le matin quand elle pleure et que je vais chauffer les biberons des deux (oui, car ils sont bien calés, le biberon du matin est à la même heure pour les deux), je retrouve mon mini-loup debout, à côté du lit bébé, à caresser tout doucement la tête de sa soeur en lui chuchotant « Chut Cassandre, ne pleure pas, je te protège »… J’adore.

Au fil des jours, j’abandonne peu à peu l’allaitement, trop fatiguée et, je l’avoue, pas assez patiente pour avoir toujours ma puce accrochée au sein (car elle met beaucoup de temps à téter, et n’espace pas vraiment ses repas la journée, elle réclame toutes les heures, maximum toutes les 2 heures). Il faut dire que mademoiselle est une sacrée gloutonne! Elle ne nous laisse pas le choix et nous augmentons assez rapidement les biberons jusqu’à 210ml 3 fois par jour + 240ml dans le biberon du soir! Elle régurgite un peu, mais comme elle grossit bien et que ça ne la fait pas pleurer… On continue comme ça.

Finalement, vers le 26 avril (l’anniversaire de son grand frère), elle nous fait un beau cadeau et commence à nous faire des supers nuits!

Vers 2 mois, elle trouve son rythme et se couche vers 21h (elle met une petite demi heure à s’endormir) pour se réveiller vers 7h30-8h le lendemain. Un biberon et re-dodo jusqu’à 10h-10h30. Un vrai bonheur pour moi qui peut me reposer tranquillement!

La journée, c’est pareil, elle a un rythme vraiment tranquille : une petite sieste d’une demi heure avant 12h30, idem vers 18h30, et une grosse sieste de 14h à 16h (calée à peu près comme son frère!).

Et elle ne pleure quasiment jamais! Elle n’a pas de colique, pas de souci particulier, du coup elle est toujours de bonne humeur. Elle ne râle même pas quand sa couche est pleine! Par contre, quand on la change ou dans le bain, elle gazouille dans tous les sens et nous fait encore et toujours de magnifiques sourires!

Il n’y a que le soir où elle râle un peu, mais bon, il faut bien évacuer un peu après tout, c’est son moyen de communication principal (quoiqu’elle nous raconte déjà plein de choses, à coup de areuh).

Le soir aussi, elle commence à râler un peu pour avoir plus de câlins! Et surtout, il ne faut pas qu’on oublie le câlin que son frère lui fait, sinon elle ne s’endort pas…

Et depuis qu’elle a 3 mois, elle commence sérieusement à vouloir bouger, attraper, elle fait la pendule sur son tapis de jeux (c’est pratique, comme ça elle peut choisir sous quel jouet elle est le mieux ;)), elle a même réussi à se retourner sur le ventre, pour attraper un jouet, et à rebasculer ensuite sur le dos! Une vraie championne!

Et elle tient de mieux en mieux sur le ventre, lève sa tête comme une championne, et rampe… Enfin, un petit peu, car elle n’arrive pas encore à avancer ses bras, mais elle est hyper tonique avec ses jambes, du coup elle a vite pigé comment faire pour avancer avec le bas du corps!

Elle commence aussi à éclater de rire, surtout dans la petite piscine gonflable avec son grand frère, ou quand je lui fais des grimaces… Elle est vraiment bon public et se marre pour un rien, c’est un vrai bonheur!

2 Commentaires

  1. Retour Ping2015, les montagnes russes… | Ma vie de maman-louve

  2. Retour Ping1 an seulement… | Ma vie de maman-louve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *