L’allaitement

Une autre grande question que se posent toutes les mamans ou presque.

Comment nourrir bébé? L’allaitement au sein ou au biberon?

Personnellement, pour le premier, je voulais absolument allaiter, pour tout le bien que mon lait pouvait apporter au bébé, pour le lien que cela créé entre bébé et moi, pour des raisons pratiques (pas besoin de se prendre la tête pour savoir si il faut stériliser ou pas), et d’autres raisons personnelles.

Mais, les choses ne se déroulent pas toujours comme on les a prévu.

Effectivement, Mon petit lutin est né avec un beau poids : 4kg120, et comme la plupart des gros bébés, il a beaucoup perdu à la maternité, et les puéricultrices ont insisté pour que je le complète. Honnêtement, je ne souhaitais qu’une chose, quitter la clinique et rentrer chez moi, du coup j’ai cédé, puisque tant que bébé perdait du poids, on ne pouvait pas rentrer…

Du coup j’ai complété, avec une seringue, à la maternité. Forcément, le petit glouton a beaucoup apprécié d’avoir tout ce lait sans se fatiguer, et une fois rentré à la maison, il est devenu un peu plus paresseux pour téter au sein, du coup, j’ai tenu le coup 1 mois, mais il prenait un biberon de complément à chaque repas, car il ne tétait pas grand chose au sein.
Je me suis fait une raison, rassurée par mon doc qui me soutenait que même si bébé ne prenait qu’un peu de mon lait, c’était toujours ça de pris comme anticorps…

Du coup, pour ma petite louve, je m’étais préparée à l’éventualité que l’allaitement ne fonctionnerait pas. Et encore une fois, une petite puce assez paresseuse au sein, qui aimait bien tétouiller mais se fatiguait très vite en tétant et s’endormait au sein avant d’avoir suffisamment mangé. Du coup, même verdict que pour mon grand lutin : perte de poids trop importante, il faut compléter si on veut sortir de la maternité.
Mais là, je suis tombée sur une puéricultrice au top! A la place des seringues, elle a pris une sonde et l’a mise dans la bouche de la puce, comme une paille, pendant qu’elle tétait au sein. Du coup, la puce tétait au sein, et en plus de mon lait, elle prenait du lait maternisé : cela m’a permis d’avoir ma montée de lait rapidement, et de pouvoir nourrir la puce quasi exclusivement avec mon lait! Une belle victoire pour moi qui n’y croyait plus.

Mais il faut croire que mes enfants sont de vrais gloutons (ce qui est bien confirmé par leurs courbes de croissance), car très vite, mon lait ne lui a plus suffit, et donner le sein toutes les heures, ce n’est pas trop mon truc, du coup je l’ai complété et j’ai fini par passer au biberon à la fin de son premier mois.

Petit conseil pour l’allaitement mixte : les biberons dodie mam sont vraiment bien, mes 2 loulous ont accepté de prendre indifféremment le sein ou ces tétines (même s’ils avaient une préférence pour la tétine, d’où le lait affluait beaucoup plus).

En revanche, ma petite louve ne réussissait pas à téter les autres tétines lorsque j’ai commencé les biberons (elle régurgitait beaucoup et j’ai voulu tester le lait épaissi, et les tétines dodie mam ne me semblaient pas adaptées pour ce lait).

THDODI-1diapo-1-114607_L[1]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *