La musique à 3 ans

Depuis tout petit, Mini-loup est fasciné par tout ce qui touche à la musique (comme beaucoup d’enfants en fait). Et puis avec 2 parents musiciens, il n’a pas eu trop le choix de toute façon, et il a hérité du gène musical.

Il a une panoplie de petits instruments de musique, qu’il apprécie beaucoup. Lorsqu’il était bébé, ma mère nous avait offert un « kit pour enfant trop sages », comprenant la plupart de ces petits instruments…

IMGP5223 IMGP5224 IMGP5225

DSC_0031 (2)

Manipuler ces instruments depuis qu’il est tout petit a dû contribuer à lui donner le sens du rythme et de la mélodie, et je dois dire que maintenant, il arrive à nous sortir de jolis sons!

Il est notamment très doué à l’harmonica (mais ça, c’est chez sa mamy, et je n’ai pas de photo).

Du coup, face à un tel succès, nous avons agrandit petit à petit sa collection au fil du temps :

IMGP5221

Avec des instruments à vent : flûte à bec, « saxo-flûte » démontable, et une petite flûte en bois rapportée du Cambodge par ma soeur!

IMGP5219

Une petite guitare rigolote…IMGP5220

Et un petit piano Winnie… Celui-là, nous lui avons offert pour ses 2 ans, pour éviter ça :

DSC_0004 (2)

Eh oui, j’ai un piano (numérique, car en appartement, le son d’un vrai piano aurait été difficile à gérer, et je hais la sourdine…), mais je ne peux plus vraiment en jouer, puisque dés que je m’y installe, Mini-loup se précipite pour m’accompagner…

Du coup, nous lui avons offert son propre piano, avec micro intégré (mais il ne peut quand même pas s’empêcher de venir apposer sa patte sur mes morceaux ;)).

Et depuis 2 semaines, ça le titille, ça le démange.

Une envie qui ne passe pas,

qu’il me répète régulièrement : « Dis maman, tu m’apprends à jouer du piano? »

Pourtant ces derniers temps, je ne joue pas, le piano reste fermé, dans son coin…

Mais mon louveteau ne lâche rien.
Je voulais l’inscrire à l’éveil musical, mais c’est à partir de 4 ans. Et puis les souvenirs que j’ai du conservatoire sont assez mitigés…
J’ai toujours trouvé que les profs de musique se prenaient un peu trop au sérieux…
A son âge, mon louveteau a surtout envie de s’amuser, de s’exprimer comme il l’entend, en découvrant des sonorités nouvelles…

Du coup je vais essayer de lui « apprendre » le piano. Enfin, je vais surtout essayer de l’éveiller à cet instrument, à travers des petits jeux.
Bon, il faudrait peut-être que je trouve une méthode, un bouquin pour me guider, car jouer d’un instrument et l’enseigner, ce sont deux choses bien différentes…

On a commencé hier. Des petits jeux de rythme : Je frappais ou scandais quelques rythmes, et Mini-loup les répétait ensuite (finger in the nose pour lui, mais il a adoré).

Et puis on s’est installé sur le piano. Il a appuyé sur toutes les touches, méthodiquement, sans que je ne lui demande rien : il s’est installé, a posé son doigt sur la note la plus aiguë, et est redescendu en appuyant sur toutes les blanches. Puis il a recommencé avec les noires.

Ensuite, il a voulu savoir le nom des notes. Et il me demandait de lui montrer tous les la, tous les do, tous les sol…

Et pour finir, il a joué. Il s’est beaucoup amusé, a posé des mots sur sa musique : la musique des méchants, des pirates, et celle, plus douce, des gentils…

Une jolie première fois. A suivre…

6 Commentaires

  1. Etonnant ce p’tit Loup ! Et quelle chance d’avoir un piano chez soi !

    • Merci pour lui 😉 C’est un piano numérique. Nous sommes en appartement et ne comptons pas y rester 10 ans, du coup je me voyais mal déménager le piano qui est chez mes parents… Et puis je pense que mes voisins m’auraient maudite! Mais je trouve que c’est un bon compromis, ce piano a beaucoup d’avantages (entre autre de pouvoir baisser le volume, quand le petit loup joue, c’est mieux quand même)

  2. Voir cette envie, c’est chouette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *