La grossesse

Allez, je me lance, premier article!

Commençons par le commencement (non non, pas la conception… juste après : la grossesse et surtout l’accouchement)

Et oui, une fois le test fait, on commence à réaliser que notre vie va changer…

En ce qui me concerne, mes 2 grossesses ont été radicalement différentes l’une de l’autre! Pour la première, j’ai eu quelques nausées les 3 premiers mois, mais uniquement le matin, et rien de bien méchant. Ensuite, j’ai passé une grossesse bien agréable. Je pétais la forme, même si j’avais un sacré mal de dos, j’étais en forme jusqu’au bout.

Mais bébé n’était pas pressé de sortir, et on me l’a déclenché quelques jours avant le terme, car il était prévu à plus de 4 kg…

Les filles, si vous pouvez éviter d’être déclenchées, évitez le! Vraiment! On m’a posé un tampon propess… Et pendant 36h, je suis restée à l’hopital avec des contractions extrêmement douloureuses, et un col qui ne se dilatait pas… J’ai eu une dizaine de visites de sage-femmes qui sont venus vérifier mon col et replacer le tampon, vous imaginez bien l’inconfort… Au final, la dernière sage-femme a réussi à le placer correctement et les contractions ont été efficaces, mais extrêmement fortes! J’en ai vomi, et pourtant, je ne suis pas une petite nature. Concrètement, je ressentais une contraction sans arrêt, et toutes les 2 minutes, un pic ultra violent. Du coup, je ne me suis pas posée la question pour la péridurale, je l’ai prise dés que j’ai été assez dilatée pour qu’on me la pose!

Et là, anesthésiste au top! Je n’ai pas senti la piqûre, elle était parfaitement dosée (j’avais demandé pas trop fort, pour pouvoir sentir bébé et pousser correctement), du coup, une fois le futur papa arrivée, je n’ai eu besoin de pousser que 3 fois, je n’ai pas eu mal du tout mais j’ai senti bébé sortir… L’accouchement rêvé quoi! Bon, bébé de 4kg120 et de 55cm, donc une épisio à l’arrivée, mais bon, elle a vite été oubliée!

Pour la deuxième, ça n’a pas été la même chose : des nausées pendant 4 mois, avec moult vomissements… Une grosse fatigue de 9 mois (il faut dire qu’avec un petit gars de 2 ans et demi, le repos n’était pas évident), des douleurs dentaires difficiles à supporter (et oui, mes dents de sagesse ont décidé que c’était le moment de sortir), et des grosses douleurs dans le dos (encore!). Bon, il faut dire que je n’ai pas été maligne, je suis tombée d’une chaise, sur le dos.

Mais cette fois-ci, je me suis mieux préparée! A 8 mois de grossesse, j’ai pris rendez-vous chez l’ostéo, pour qu’il me répare mon dos, et qu’il prépare mon bassin à l’accouchement : résultat, une séance de 45 min un peu douloureuse (il faut dire que j’avais le dos bien en vrac, le pauvre doc était épuisé à la fin de la séance!) mais 3 jours après, miracle, les douleurs avaient disparu! Et en plus, grâce à cette séance, je n’ai pas été déclenchée! (il me l’avait promis, il a tenu sa promesse! Merci monsieur l’ostéopathe!)

Cette fois-ci, un accouchement express : j’en avais assez, le terme était là, et je savais que dans 3 jours, j’avais rendez vous avec gygy et qu’il allait me déclencher. Du coup, après-midi au Disney Village, à marcher et à faire de la balançoire : ça n’a pas loupé : en rentrant de la balade, contractions dans la voiture! Pas très douloureuses, je n’y croyais pas trop : j’ai pris une douche, un spasfon, et comme ça continuait, vers 21h, on a déposé le grand chez sa mamy, on est parti tranquillement à la maternité. Arrivée à 21h45, la mistinguette a pointé le bout de son nez à 00h08!

Par contre, si les contractions étaient largement plus supportables que pour la dernière fois, l’accouchement a été beaucoup moins relax.

L’anesthésiste a dû me piquer 2 fois, et là, j’ai bien senti les aiguilles… Et malgré mon insistance pour que la dose soit très faible, elle a surdosé, et je n’ai rien senti.
J’ai poussé de mémoire, machinalement, quand on me disait de pousser, mais je ne sentais rien. En plus, une fois la péri mise en place, j’ai fait une chute de tension, du coup, masque à oxygène, le futur papa qui devient tout blanc en essayant de ne pas montrer son inquiétude, le cœur de bébé qui fait des chutes spectaculaires qui nous font paniquer. Finalement, la dilatation a été ultra rapide (d’où la chute de tension : je suis passée de 3 à 7 en 15 min), et bébé est sortie rapidement elle aussi (6 poussées cette fois).
Et comme mon bassin était bien préparé, pas d’épisiotomie! Et ça, honnêtement, c’est vraiment le pied! On se remet hyper vite, pas de soin à faire, on n’a pas de mal à marcher ni à porter bébé du coup, c’est le top! Merci docteur!

2 Commentaires

  1. pour ton premier, tu dis accouchement de rêve, en réalité, c’était surtout : expulsion de rêve !
    moi j’ai eu un accouchement génial, sans douleur, sans péri, sans frayeurs … tu peux venir le lire sur mon blog si ça te dit : http://dophinel.blogspot.be/2013/10/mon-recit-daccouchement-faites-vous.html

  2. Oui, c’est vrai, en fait il faudrait les contractions de ma 2e grossesse avec l’expulsion de la 1ere pour avoir l’accouchement parfait… Mais je regrette aujourd’hui d’avoir pris la péri la 2e fois. Les contractions étaient supportables, mais comme j’avais le souvenir de ma première péri qui m’avait permis de profiter sans douleur de la sortie de mon loulou, j’imaginais que ce serait pareil (et puis j’avais peur d’avoir mal sans péri si ça se finissait avec une épisio).
    Je vais aller voir :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *