En vacances à la mer avec les louveteaux

Ca y est, le moment tant attendu est arrivé! Nous partons en vacances.

Alors cette année, nous n’avons pas été téméraire, on reste en France, et on se loue une maison en Charente-Maritime, région que l’on connaît un peu.

Voulant quand même en profiter, on s’est un peu lâché sur la location… Je vous laisse juger par vous-même avec les photos 😉

IMG_4485 IMG_4486 IMG_4487

IMG_4490IMG_4493IMG_4491IMG_4510IMG_4498

En tous les cas, mini-loup est super heureux d’être en vacances, et en 1 journée, a déjà bien profité de la piscine! La petite louve, quant à elle, est malheureusement bien malade, une grosse rhino. Tellement malade qu’on a même hésité à partir… Vendredi soir, elle nous a fait peur. Elle avait un peu de fièvre, et était très encombrée. J’ai voulu lui donner du doliprane pour faire baisser la température, malheureusement, le goût, ou la texture, du médicament ne lui plaît vraiment pas, et lui a donné tant de hauts le coeur qu’elle a finit par vomir…plein de glaires…

Pas trop habitués à ce genre de réactions, on a appelé SOS médecin pour une visite à domicile. Ils sont adorables au téléphone et le doc est arrivé 1h après (à 1h du matin). D’après lui, rien dans les bronches, ni dans les oreilles, juste une bonne rhino. Je lui demande s’il vaut mieux qu’on retarde notre départ, mais d’après lui, tout devrait rentrer dans l’ordre en quelques jours, et la route n’y changera rien.

Le voyage a été laborieux pour la pauvre puce, et pour nous qui étions inquiets de sa respiration… Mais bon, l’arrivée au bord de la mer semble lui faire du bien (et le suppo de doliprane à la place du sirop aussi), la petite louve reprend du poil de la bête tranquillement, a déjà bien meilleure mine et recommence à nous inonder de sourires et de gazouillis. Ne reste plus qu’à ce qu’elle retrouve complètement son appétit, et nous serons définitivement rassurés!

Bref, un début de vacances un peu chamboulé, mais ma petite louve est une battante!

Et puis, après ces jours de canicule en région parisienne, à étouffer dans un appartement à 28°, la fraîcheur et l’air du littoral sont les bienvenus!

Allez, en bonus, un petit récap de ce qu’il ne faut pas oublier dans la valise quand on part au bord de la mer avec des loustics!

– la trousse de pharmacie :

IMG_4432

Bon ça, c’est un essentiel pour tout type de voyage, et nous l’avons complété en arrivant.

Elle contient les indispensables pour tous les jours : le sérum physio pour le nez et les yeux, les compresses stériles, les carrés de coton, les vitamines dIMG_4451e la petite, et les ciseaux, pour couper les griffes de  mes louveteaux, qui poussent à une vitesse folle!

On y met aussi les produits « au cas où » : le liniment, en cas de fesses rouges (à la maternité, on m’a donné ces petites bouteilles bien pratiques pour le voyage), les pansements, l’hémoclar et la biseptine, en cas de bobo, le thermomètre et le doliprane (qu’on a remplacé par les suppositoires en arrivant), en cas de fièvre, les pansements, et le Dexeryl, en cas de petits soucis de peau.

Les médicaments, toujours « au cas où » : le pivalone (pas trop au cas où en fait, car la rhino de la petite louve ne vient pas de nulle part, mais est arrivée par son grand-frère, qui termine une rhino/otite… Il est malade une fois dans l’année, il faut que ce soit avant de partir en vacances :(), une fois sur place, on a rajouté le vogalène, en cas de vomissements, le adiaryl, c’est une solution de réhydratation (qui n’a pas plus plu à la puce que de l’eau classique…) et, je l’avoue, un mouche-bébé, même si on déteste ça, qu’on trouve ça barbare et qu’on est contre et tout et tout, là, vu l’état de son nez, le sérum physio et les mèches de coton ne suffisaient plus…

– Les jouets des enfants 

Bah oui, ils ne vont pas avoir beaucoup de temps pour y jouer, mais quand même, de temps en temps, ça nous fait aussi du bien à nous, parents, de se poser tranquillement dans le canapé pendant que les louveteaux jouent avec leurs jouets.

IMG_4467Alors, mini-loup a fait lui-même son sac (mais il a quand même mis quelques jouets à sa petite soeur dedans), donc on a tout plein de petites voitures et petits bonhommes en tout genre, plus quelques bouquins (quand même, il n’a pas oublié d’en prendre pour sa petite lecture du soir)Sans titre

Je n’ai pas osé rouvrir le sac pour photographier ce qu’il y avait dedans, j’avais peur que ça ne rentre plus après…

Les jouets de la petite louve, enfin surtout son arche de jeu adorée (le 4e jeu préféré de la miss, après les genoux de maman, les bras de papa et les câlins du mini-loup, qui sont interdits en ce moment pour cause de rhino contagieuse), qui ne prend pas tant de place que ça une fois pliée (en tout cas c’est ce que j’ai essayé de faire croire au grand Loup quand il a dû charger la voiture…)

IMG_4468 IMG_4469

– Les indispensables pour la plage :

IMG_4500

La tente de plage! Elle est belle n’est-ce pas? On n’a pas osé la déplier pour l’instant, car tous les avis sont unanimes, elle est géniale sur la plage : spacieuse, protège du soleil, du vent, et tout le toutim, et c’est surtout une abomination sans nom à replier… Du coup on aimerait bien, au moins une fois, l’avoir correctement pliée en arrivant sur la plage.

Mais tant que la rhino est là, la plage attendra!

Les accessoires trop classes de mes louveteaux :

IMG_4453 IMG_4434 IMG_4433

Eh oui! Les casquettes à la pointe de la mode : petit flamant rose sur casquette blanche (de chez orchestra) pour ma louve, et casquette à l’effigie du héros (enfin l’un des nombreux) de mon louveteau : Buzz l’éclair!

Les lunettes de soleil de star, pour aller avec.

Le petit short de bain « comme papa » et le slip pirate pour le mini-loup, et la combi de surfeuse pour la louve (erk, toute rose mais chez Décathlon, pas de choix de coloris : rose pour les filles, bleu pour les garçons… mais bon, ils sont agréables à porter et relativement faciles à enfiler, donc la couleur, on s’en fiche un peu, de toute façon ma fille est belle, même avec un sac de patate en guise de robe! )

Les serviettes de plage, avec le beau poncho Winnie que mon louveteau adore (et qui est très pratique, il faut l’avouer)
A tout cela, il faut bien entendu rajouter quasiment tout ce que j’avais écrit dans cet article là, même si pour le coup, pour porter la louve, en plus de la poussette, nous n’avons emmené que l’écharpe (elle est trop petite pour le reste).

Ainsi parés, il ne reste plus qu’à chasser les microbes de la maison pour profiter pleinement de nos vacances (mais je vous rassure, on en profite quand même, même avec les microbes!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *