Deux, et puis c’est tout!

Quand on se met en couple, on nous demande quand est-ce qu’on se mariera.
Quand on se marie, on nous demande quand est-ce qu’on fera un bébé.
Quand bébé approche des 1 an, on nous demande pour quand est prévu le deuxième.

Alors après toutes ces questions indiscrètes, on s’imagine qu’on va enfin avoir la paix, puisqu’on a à peu près tout fait! Mais non, désormais, c’est : « Et le troisième, c’est pour quand? »

Ça ne s’arrêtera donc jamais!

Qu’on se le dise! Déjà, ce n’est pas parce qu’on est marié qu’on doit forcément faire un bébé. D’ailleurs, notre louveteau est arrivé presque 2 ans avant notre mariage…
Ensuite, ce n’est pas parce qu’on a fait un bébé qu’on est obligé d’en faire un second! Et encore moins un troisième !

En fait, chacun est bien libre de faire ce qu’il veut sans avoir à supporter les jugements des autres, ni les commentaires bien-pensants du genre « Ah bah oui, vous pouvez vous arrêter à deux, puisque vous avez eu un garçon et une fille! » (C’est à dire? Ceux qui en font trois, c’est parce qu’ils se sont loupés au second?) Ou pire, le fameux : « T’es sûre, non parce qu’avec 3, t’auras quand même vachement plus d’avantages… » (ben oui, c’est évident, j’ai fait mes mômes pour les aides…).

imgp8622

Alors même si je fais ce que je veux, et que je n’ai de compte à rendre à personne, j’avais quand même envie de vous expliquer pourquoi nous avons prévu de nous arrêter à deux petits loups…

Je suis une maman débordée !

Déjà, parce que c’est beaucoup de boulot. Si on ne s’en rendait pas forcément compte avant de les avoir. Deux enfants, ça prend énormément de temps, et comme je suis seule à m’en occuper la semaine jusqu’à l’heure du dîner, je ne me vois pas en gérer un de plus.
En tout cas, pas sans y laisser ma santé mentale! Bon, j’en rajoute un peu, mais j’admets que je suis parfois (souvent) débordée : entre les activités du grand, jouer avec la petite, préparer à manger, garder la maison un minimum propre… Tout ça après la journée de boulot… Je me vois mal avec un gnome en plus! Surtout maintenant que ma petite louve commence à être autonome, et que je peux enfin souffler un peu!

Alors je tire mon chapeau à toutes celles qui en ont plus que 2!! Bravo les filles, vous êtes des wonder-women!!!

Je suis une maman fatiguée !

Et puis, il faut que je vous avoue quelque chose : je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout, du matin! (Et le grand Loup non plus).
Alors avec nos deux loustics, nous avons eu du bol, ils ont fait leurs nuits assez tôt (même si ce n’est jamais assez tôt hein ;)). Et surtout, ils ne se réveillent que très rarement avant 9h!

Et comme il semblerait que ce soit un fait rarissime, nous n’avons pas envie de tenter le diable avec un troisième louveteau qui pourrait être un petit diablotin réveillé tous les matins à 6h (d’ailleurs, chez moi, 6h, c’est pas le matin, c’est la nuit!)

Je suis une maman voyageuse…

Et puis, je suis un peu égoïste, et j’ai envie de voyager. Même si j’adore partir en vadrouille avec mes louveteaux, je n’ose pas, lorsqu’ils sont trop petits, aller au bout du monde, ou dans des pays trop « exotiques », du coup, maintenant que ma petite louve approche des 2 ans, je me dis que nous allons pouvoir recommencer à faire de longs voyages, alors qu’un troisième petit bout nous obligerait à repousser nos projets d’encore quelques années…

Je suis une maman heureuse…

Et surtout, à quatre, nous avons trouvé notre équilibre. Réellement, nous nous sentons vraiment complet et comblés! C’est notre famille, nous sommes bien ensemble, entiers…
Nous nous sentons bien entre nous, c’est notre noyau, notre joyeux bordel à nous, et on ne pourrait pas se passer les uns des autres…
Bref, on est bien à 4, alors pourquoi changer?

Et vous alors? Des idées arrêtées sur le nombre d’enfants que vous vouliez, ou pas d’idée précise, et ça a été au feeling?

 

19 Commentaires

  1. A 18 ans, j’en voulais 5..
    La trentaine approchant, je me suis dit qu’il fallait peut-être déjà commencé par un… puis le 2ème…
    Mais j’avoue que j’en aurai bien fait un troisième… Oui, j’aime être enceinte !
    Mais bon, on commence une nouvelle vie dans le Sud, je n’ai pas de boulot, toujours en arrêt de travail suite à mon accident… je suis épuisée aussi (anémie en fer découverte hier, ça n’aide pas) et à bout de nerfs… donc il faut que je me fasse une raison, ce sera 2, et c’est tout… et c’est déjà très bien !

    • Tu as encore le temps, peut-être que d’ici quelques années, le 3e sera plus facilement envisageable! C’est vrai que j’ai oublié de parler de ce point : j’ai été malade enceinte à chaque fois, et encore plus la deuxième fois! Du coup ça ne me donne pas non plus envie de remettre ça une troisième fois! 😉

  2. Je partage complètement ton avis.Et le 2eme est encore dans mon ventre qu’on me parle déjà du 3eme. Quand je dis que ce sera ma dernière grossesse on me répond « t’en sais rien ». Mais comme toi j’ai pas envie d’être constamment débordée épuisée et j’ai aussi envie de profiter et voyager

    • C’est vrai qu’on en sait peut-être rien, mais en attendant, c’est nos choix. Et si on dit que c’est le dernier, on fait ce qu’on veut! Je te comprends, même si numéro 2 est encore dans ton ventre, surtout vu comment ta grossesse a été épuisante!

  3. Alors pour moi les choses étaient simples : je voulais me marier point. Avoir des enfants ? JAMAIS c’était une certitude.
    Cependant, pour être sûre de ne jamais regretter j’ai entamé une thérapie. Je voulais savoir s’il s’agissait d’un réel non-désir ou d’un blocage psychologique.
    Et un jour, une pulsion, j’ai dit à mon mari « je suis prête », je suis tombée enceinte le lendemain.
    Nous sommes devenus parents 10 ans après notre rencontre à la plus grande surprise de tous et surtout pour notre plus grand bonheur.
    Finalement la maternité aura été pour moi la plus incroyable des surprises.
    Un petit second ? Non je ne pense pas. Mais on n’est jamais à l’abri d’une pulsion :)

  4. J’ai toujours voulu 2 enfants, pas plus.
    La nature en a décidé autrement car bb3 nous a rejoint en février 2016. C’était un bébé surprise.
    Finalement, je ne me rendais pas compte, mais je n’étais pas comblée, je ne me sentais pas complète jusqu’à son arrivée.
    Aujourd’hui, nous sommes 5 et plus heureux que jamais.
    Nous sommes au complet, je suis épanouie.

    Mais maintenant, on me demande à quand le 4ème.
    Donc non, ça ne s’arrête jamais ce genre de question.
    Nous sommes 5, au complet, nous n’aurons plus d’enfant.
    Après, je ne suis pas une maman fatiguée, et je ne me sens pas débordée malgré les journées de boulot et le soir à gérer car l’homme finit de bosser à 21h la plupart du temps et le samedi il bosse.

  5. Indépendamment du nombre d’enfants voulu par chacun, chacun fait ce qu’il veut enfin surtout ce qu’il peut.. Souvent, les personnes qui posent ce genre de question ne font pas parmi de « nos intimes » et donc qu’ils ne savent rien de la vie des gens. Je me rappelle notamment du gros lourd de service dire à ma collège qui venait juste de faire une fausse couche »c’est pour quand le deuxième, parce qu’à ton âge, il faut plus trainer… »

    • Oui, tu as raison! Je n’ai pas parlé de ça, car nous n’avons pas eu ces problèmes, mais effectivement, la question peut être très violente si on la pose à quelqu’un qui essaye et n’arrive pas, ou a vécu un drame en secret… Cela rend la question d’autant plus déplacée!

  6. Comme je te comprend! J’en ai 3.. en plus des gamins! On ose me demander: »un petit 4e pour une fille? ». Non mais allo quoi! Non merci! Déjà, je ne souhaite plus d’enfants! Et encore moins une fille!!

  7. Ici nous avons 4 poussins ! Assez rapprochés parce qu’il n’y a que 5 ans entre la grande et le petit….. on me demande « à quand le 5 ème ? » !!! Franchement j’y pense….. j’aime beaucoup être enceinte et les petits bébés mais j’ai aussi envie de souffler un peu parce que je suis un peu fatiguée. Donc pour le moment on reste à 4 et je me donne 3 ans pour réfléchir à 1 de plus ou pas…. belle soirée

    • Ah bon! Tu es un peu fatiguée? Je comprends vraiment pas pourquoi! 😉 Whouahou! 4! Je t’admire, car même si tu adores les bébés et être enceinte (pour moi, les grossesses ont été dures, c’est peut-être pour ça aussi que je n’ai pas envie de plus), il faut une sacrée énergie pour s’occuper de tous ces petits poussins! Surtout rapprochés comme les tiens! :)

  8. J’ai 2 petits garçons merveilleux mais c’est vrai que l’idée du 3ème me travaille beaucoup, pour autant cela ne veut pas dire que je sauterais le pas, j’admire les femmes qui travaillent et qui ont des familles nombreuses, c’est vraiment une organisation à avoir! Je suis heureuse aujourd’hui avec mes 2 garçons je me laisse jusqu’à mes 35 ans max pour agrandir la famille ou rester à 4 <3

    • L’essentiel, c’est de trouver son équilibre, peu importe le nombre! C’est clair que ce doit être une sacrée organisation, c’est déjà le cas avec 2 je trouve, alors avec plus! 😉

  9. Je pourrais écrire exactement le même billet 😀 (mais pour le moment, il n’y en a qu’une)

  10. Je te rejoins complètement … Avant d’avoir Numéro Bis il y a 2 mois et demi, je me voyais bien avec 3 mais maintenant, c’est clair et net : ce ne sera « que » 2 (et c’est déjà beaucoup ! 😉 On a eu la chance d’avoir garçon et fille, c’est super mais je ne replongerai pas une 3ème fois dans « les angoisses » des premiers mois avec un bébé : je n’apprécie pas cette période « nouveau-né » – trop anxiogène et que je supporte encore moins bien que pour mon premier il y a deux ans seulement.
    PS : Merci de m’avoir ajouté à tes « blogs à suivre » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *