Des relations compliquées entre les parents et les enseignants

Cette semaine, je participe au rendez-vous Les jeudis-éducation organisé par Wonder mômes (tout est expliqué par là).

macaron-rdv-education grand
Cette semaine, le thème concerne la place des parents à l’école.

Forcément, c’est un sujet sur lequel je pourrais débattre pendant des heures!
Comme vous le savez, je suis maîtresse, en maternelle à l’heure actuelle. Et je suis aussi, pour la première fois cette année, mère d’élève, puisque mon Mini-loup est en petite section!

Je me retrouve donc avec les deux casquettes, et il y a beaucoup à dire, d’un côté comme de l’autre!

Déjà, en tant qu’enseignante, je crois avoir un bon relationnel avec les parents d’élèves (en général). Je pense être assez ouverte et disponible, j’essaye de communiquer un maximum, pour qu’ils arrivent à se projeter un peu plus dans le quotidien de leur enfant, et qu’ils me fassent confiance plus facilement.

Cela fait plusieurs années que je fais un blog pour ma classe, afin que les parents aient accès, tout au long de l’année, aux événements marquants comme aux petits moments futiles du quotidien de leurs enfants.

En tant que maman d’élève, j’essaye de ne pas être une mère « envahissante » qui va voir/se plaindre à la maîtresse au moindre petit couac. Je respecte les demandes de la maîtresse, je ne la harcèle pas de questions (même si parfois, j’aimerais bien ;)). J’essaie de lui faire confiance, je la soutiens dans tout ce qu’elle peut dire à mon loulou.
Mais, que ce soit en tant qu’enseignante ou que maman, je trouve qu’il y a un problème certain dans le lien entre l’école et les parents.
Il y a, je crois, de la part des parents, une méfiance envers les enseignants. Un manque de confiance, du mépris parfois, mais comment en vouloir aux parents, quand les médias nous assassinent au quotidien en dépeignant les fonctionnaires comme des fainéants nantis, qui bossent 24h par semaine, ont plein de vacances et en plus sont toujours en train de se plaindre?!

Et, à cause ou en conséquence de cette méfiance, les enseignants dressent un mur entre eux et les parents. Nous sommes également souvent très fermés face aux parents, ne dévoilant que peu de choses sur ce qui se passe en classe, craignant d’être jugés, critiqués, s’inquiétant que nos propos soient retournés contre nous…

Je sais que moi-même j’ai cette crainte au quotidien!
J’ai emmené mes élèves en sortie la semaine dernière, et dans les parents qui accompagnaient, j’ai eu le sentiment que l’un d’entre eux, pendant toute la visite, ne cessait d’observer mes moindres faits et gestes, de juger la manière dont je gérais ma classe, et les bêtises de mes élèves!
Je suis peut-être paranoïaque, et si ça se trouve, ses remarques visaient simplement à me montrer qu’ils comprenaient à quel point mon quotidien pouvait être difficile avec mes petits monstres!

Et je ressens bien cette crainte avec la maîtresse de mon petit loup, qui est complètement fermée face aux parents! (Je vous en parlais plus longuement ici)
Bon, quand j’entends certaines remarques de parents devant l’école, je peux la comprendre (les horaires ont « changé » avec Vigipirate, et la sortie s’échelonne de 16h20 à 16h30. Certains parents râlaient, disant que les maîtresses s’étaient bien arrangées pour bosser moins, et qu’ils devraient pouvoir amener leurs enfants 10 minutes plus tôt le matin pour rattraper ce temps, parce que là, elle bosse moins pour gagner plus…).

 

De mon point de vue (de maîtresse qui rêve encore) je trouve que toute cette ambiance est vraiment dommage!
L’école devrait s’ouvrir aux parents! Beaucoup plus! Et peut-être qu’ainsi, les parents nous feraient plus confiance. En tant que parent, l’école semble être un endroit secret où l’on n’a pas le droit de pénétrer (et cela ne s’est pas arrangé avec l’état d’urgence). Tout semble tabou à l’intérieur des locaux. Et ce qui est tabou est toujours suspect!
Alors certes, en tant qu’enseignant, on appréhende de laisser rentrer les parents dans nos classes, parce qu’on a cette peur dont je vous parlais d’être jugé! Parce que c’est aussi très facile de juger un enseignant sur une fiche qu’il a donné, une parole dite au milieu d’une conversation, un affichage accroché dans la classe…

Heureusement, ce n’est pas le cas partout. Je vois des écoles où les parents viennent une matinée par semaine, pour participer à des ateliers avec les enfants (souvent pour des jeux de société ou des jeux mathématiques), où les parents viennent filer un coup de main pour les spectacles en fin d’année, où certains apportent leur savoir-faire pour une activité avec les enfants (type jardinage)… Et ça fonctionne! Les parents découvrent un peu plus la réalité de notre métier, et en général, nous estime un peu plus qu’avant, se rendant compte que ce n’est pas si facile… Et les enseignants baissent un peu leur garde, une fois qu’ils connaissent un peu plus les parents…

L’école doit s’ouvrir plus aux parents! Et les parents doivent avoir plus confiance en l’école!

C’est en travaillant main dans la main, parents et enseignants, que nos enfants pourront grandir en s’épanouissant!

Malheureusement, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour en arriver là!

 

Ils parlent aussi éducation :

Wondermômes S‘impliquer à l’école de nos mômes 

Parent UltimeL’erreur que font les parents et qui repousse les enfants

Creative Mum and Co : Quel couple parents-profs êtes vous ?

Maman moderne politiquement incorrecte : Les enfants, les parents et l’école

Méli Mélo de ma vie: Les parents à l’école, comment s’investir?

Leetha’s world : Les parents et l’école 

Maptitetribu : Les parents à l’école

Bulles de Plume : La place des parents à l’école

fannyfans : la place des parents à l’école

EzEvEl: La place des parents à l’école

Step by Step : La place du parent en IEF

15 Commentaires

  1. Retour Ping{les jeudis de l'éducation} ou la place des parents à l'école - fannyfans

  2. Merci d’avoir partagé avec nous ton point de vue, toi qui a la double casquette. C’est très intéressant! Belle journée!

  3. Retour PingS'impliquer à l'école de nos mômes - Wondermomes

  4. Retour PingL’erreur que font les parents et qui repousse les enfants | Parent Ultime

  5. Tu décris très bien la situation présente :-) Ayant également la double casquette, je vois très bien de quoi tu parles. J’ai toujours essayé d’ouvrir le plus possible ma classe aux parents, et je pense effectivement que cela aide à avoir une relation de confiance. Et qui dit confiance, dit climat serein, et ça, qu’est ce que ça fait du bien!

    Et sinon, ce que j’aime avec les jeudis éducations, c’est qu’en plus de pouvoir « débattre » sur un même sujet, on découvre de nouveaux blogs :-) Ravie d’avoir découvert le tien aujourd’hui :-)

    • Merci, j’ai lu ton article, et je vois qu’on pense la même chose! Et tout comme toi, je suis ravie d’avoir découvert ton blog (et celui, plus spécialisé, de tes idées d’instit, que j’ai juste survolé, mais qui me semble très intéressant également!)

  6. J aime beaucoup ta vision des choses Claire. Je trouve effectivement que les professeur reste un peut « secrets » sur leur activité et leur journee. Alors dans ma galère je doit énormément discuté et communiquer avec les professeur ,se qui m’a permis de connaître un peut mieux le maître d Evan . J avais un peut se ressenti envert lui.une personne un peut pessimiste un peut souler et j en passe. Puis entre les sortie et les discutions tous c dissipé. Au final c une personne s’impatique et plutôt ouvert. Personnellement j aurai adoré pouvoir aide pour des activité ou spectacle de fin d’année année. S investir un peut dans la vie de l école et voir mon ours dans se cadre complètement différent de la maison. Enfin se que je regrette le plus c qu il ni à pas eu ni le marché de Noël ni kermesses. C étai justement un moment où l on pouvais discuté avec les professeur sans être entre 2 porte.

    • Et oui, les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes! C’est bien de s’impliquer. Malheureusement, pour les événements comme les kermesses, ça n’est pas prêt de s’améliorer… Et c’est clair que c’est dommage! Pareil, dans mon école, on ne voit quasiment plus les parents! Et comme ma classe est à l’étage, ils ne voient jamais les productions que nous affichons là-haut…

  7. Je crois que les parents ne cherchent pas du tout à se mettre à la place des maîtresses.
    J’ai pendant une période voulu le devenir, ûis je me suis ravisée en voyant comment « tournaient » les enfants, toujours défendus par leurs parents (et très souvent à tort)

  8. Valérie de WonderMômes

    On a la chance d’avoir une école où le personnel est à notre écoute, où on peut s’investir, où le respect mutuel est le maître mot… bien sûr il y a des parents râleurs comme je disais dans mon billet.. mais je pense qu’en communiquant on dissipe les malentendus, on se connait mieux, tout le monde y gagne !

    • C’est vrai que c’est l’idéal quand la communication se fait facilement dans les deux sens, même s’il y aura toujours des râleurs 😉 Tu as bien raison, la communication est la clé pour établir une ambiance sereine!

  9. Pour ce qui est de l’école maternelle de mon nain, j’ai de la chance. Les enseignantes ont l’habitude tout comme toi, de prendre souvent des photos pour que l’on puisse en savoir un peu plus sur ce qui se passe. De plus la directrice a créé un blog de l’école, où elle met pas mal d’infos ( on peut même s’inscrire pour recevoir des mails dès qu’il y a des choses importantes ).

    Par contre au niveau de la primaire, c’est vraiment en fonction des profs…. Certains communiquent facilement ou font des blogs, d’autres restent très fermés….

    Mais bon, en tant que fille de deux enseignants ( et ayant eu la malchance de vivre dans des logements de fonctions avec mes profs pour voisins ^^ ), j’avoue que c’est un sacré boulot, qui est loin d’être aussi simple et reposant que ce que l’on peut croire.

    • Merci pour ton témoignage! C’est clair qu’il y a de tout, comme partout. C’est sûr que c’est plus sympa pour les parents d’avoir un blog pour suivre le quotidien de leur enfant, mais certains enseignants ne maîtrisent pas l’outil, et ont peur que cela se retournent contre eux… Et le manque de reconnaissance quand on se lance dans ce genre de projet, qui demande pas mal de temps, en refroidit aussi plus d’un! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *