C’est ma soeur!

Cette phrase-là, on l’entend souvent… Mini-loup aime nous la répéter lorsqu’il trouve que l’on s’accapare sa sœur.

Avant qu’elle ne naisse, on se doutait qu’il y aurait un peu de jalousie de la part du louveteau, mais on imaginait plutôt que ce serait pour obtenir notre attention!

Et bien non! Chez Mini-loup, c’est du temps avec sa sœur qu’il a envie de passer, ce sont des câlins avec elle qu’il réclame.

Du coup, lorsqu’on la câline, au lieu de venir réclamer à son tour un câlin de son papa ou de sa maman, comme on pourrait s’y attendre d’un petit loup de 3 ans et demi, il s’approche et nous râle dessus : « Laisse-la, c’est MA petite louve! Pas la tienne!« … Ce à quoi nous ripostons qu’elle est aussi notre fille, et recevons en retour un insistant : »Mais c’est ma soeur! A moi! Je veux lui faire un câlin!« 

Le revers de la médaille, c’est que chaque fois que l’on pose la petite louve dans son parc, le louveteau déboule en réclamant que l’on sorte sa sœur, pour qu’il puisse jouer avec, avec un larmoyant « Mais je voulais jouer avec la petite louve moi!! » (un peu le même ton que la petite fille de la pub qui voulait manger des knackis …) 

Bon, je ne vais pas mentir, ce besoin constant d’être avec sa petite soeur nous attendrit et nous fait plaisir, d’autant plus qu’on sait à quel point cette complicité peut être fragile!

Et c’est vrai que c’est un pur bonheur de les voir si proches. Elle n’a que 8 mois, mais ils passent déjà beaucoup de temps à jouer ensemble. Et des vrais jeux hein! Ils jouent aux tut tut bolides, avec la table d’activité de la petite louve, dans la piscine à balle. Il n’y a rien qui amuse plus le louveteau que de faire rire sa sœur, avec des « coucou-caché », et autres grimaces et chansons, qui la font éclater de rire.

 

IMG_8452-001

 

Et chez vous, le lien entre les frères et soeurs, ça se passe comment?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *