Ces dimanches-là …

Il est 9h passé de quelques minutes. Depuis le fond de mon lit, j’entends des petits pieds nus dans le couloir. La porte de la chambre s’entrebâille doucement, et je l’entends qui chuchote : « Bonjour maman! Le soleil s’est réveillé! Je peux venir? »

Je me décale, j’ouvre la couette pour qu’il vienne s’y glisser. Il monte maladroitement sur le matelas, écrase un peu mes pieds, puis vient se blottir tout contre moi.
Il a les pieds un peu froid, comme d’habitude, et il les colle contre mes jambes pour les réchauffer…

Il me fait un bisou en rigolant, parce que dans le noir, il a du mal à trouver ma joue, puis il se tourne vers son père, qui dort encore, l’écrabouille un peu et lance un « Bonjour! » bien fort cette fois, suivi d’un bisou qui claque (pour être sûr de le réveiller, car papa a le sommeil lourd).

Du coup, papa se réveille, on profite un instant d’un câlin tous les trois.
Je file à la cuisine, pour mettre dans le four 3 pains au chocolat, puis je retourne me blottir dans le lit avec mes amours…

imgp5883

Le petit loup nous raconte sa nuit, ses rêves, ce à quoi il pensait en se réveillant, ce qu’il voudrait faire aujourd’hui…

On entend grogner… C’est la petite louve qui émerge à son tour!

Je repars chercher les pains au chocolat tout chaud, avec des verres de jus, je les dépose dans la chambre, et je retourne chercher ma petite fée. Elle empoigne son doudou en même temps qu’elle me tend les bras, et nous voilà à quatre dans le lit, avec nos pains au chocolat.

La petite louve se jette sur son papa, pour avoir son câlin, puis essaye de nous chiper nos pains au chocolat…

Le petit déjeuner se termine dans un joyeux bazar! On finit par se lever, tout le monde s’habille.

Il fait beau, on décide de sortir les vélos et d’aller faire une petite balade.
Le louveteau a pris de l’assurance par rapport à ses débuts sur un vélo. Il a toujours les petites roues, mais on ne peut pas s’empêcher de le regarder pédaler avec fierté. Il prend des passages plus longs pour rouler seul, et nous rejoint plus loin, fier de lui! La petite louve, elle, a bien compris comment pédaler, et aimerait bien avoir un peu plus de force pour réussir à avancer rapidement toute seule, et suivre son grand frère!

On rentre, ils ont les joues rouges. Rouges de froid et d’avoir fait des efforts.

Ils jouent, un peu tous les deux, beaucoup dans leur coin, ils se chamaillent un peu, et reviennent finalement vers nous, pour un câlin et des chatouilles.

On mange, et puis on danse. C’est bon pour la digestion!
Ils réclament toujours les mêmes chansons, et rient aux éclats en dansant comme des petits fous…

C’est l’heure de la sieste pour la petite louve, contente de retrouver son doudou et sa tétine!

Et c’est le moment où le louveteau a le droit de sortir les jouets interdits à sa sœur! Les petits legos, les mini-voitures… Il s’en donne à cœur joie, mais finit toujours par vouloir faire un dessin!

C’est l’heure de réveiller la louve, puis de goûter.
Il fait tout gris, dommage, on ne pourra pas jouer dans le jardin. Alors on joue encore un peu, et puis on regarde un dessin animé tous ensemble.
Aujourd’hui, ce sera l’Âge de glace 5! La petite louve suit l’histoire pendant une dizaine de minutes, puis elle nous abandonne pour jouer avec ses legos!
Le louveteau, lui, est à fond, même s’il nous parle toutes les deux minutes pour nous poser des questions ou commenter ce que font les personnages.

Le film est terminé, c’est l’heure de prendre la douche. Ils la prennent ensemble, parce qu’elle adore voir l’eau couler le long des cheveux de son frère et essayer d’attraper le filet d’eau, et parce qu’il adore la rincer et la faire rigoler.
Tout le monde est en pyjama, c’est l’heure de manger. Pas de dessin animé ce soir, puisqu’on a vu un film cet après-midi, alors on écoute un peu de musique, on raconte quelques histoires, et au dodo!

C’est tout simple, on pourrait même dire que c’est la routine. Mais cette routine-là, c’est la plus belle. Ce sont tous ces petits moments du quotidien qui rendent la vie si jolie!
C’est se retrouver tous les quatre, et en profiter, tout simplement…
Alors ces dimanches-là, à la maison, je les adore!

img_8068

Et vous, vous les aimez aussi, ces routines-là?

16 Commentaires

  1. Ce sont ces petits riens qui font de grands bonheurs

  2. Oh oui moi aussi je les adore ces moments-là:)

  3. J’adore ces journées là aussi, où le temps s’écoule un peu plus lentement et qu’on essaie de garder ces souvenirs pour toujours !

  4. C’est le genre de dimanches qu’on aimerait prolonger toute la semaine 😉
    Très joli billet <3

  5. Oh oui! Et je crois que ce sont les meilleurs souvenirs au final <3

  6. Cette routine, ça s’appelle le bonheur, et je ne m’en lasse pas ! <3

  7. Oh… Je connais, moi aussi, ces petits pas dans le couloir suivit de l’ascension de notre lit… Sauf qu’ici mistinguette vient coller ses petits pieds gelés tout contre moi à 6h30 du matin! Youpi! vive le dimanche!^^

  8. Pour l’instant, notre grand est toujours ds son petit lit donc ne peux pas nous rejoindre seul … mais on le prend parfois entre nous deux le dimanche matin. Le petit déj au lit en famille, ça doit être super mais impossible avec le papa maniaque à la maison ! ;-(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *