18 mois de toi …

Ma sauvageonne, ma jolie fée, tu grandis. Et tu grandis tellement vite…

Aujourd’hui, tu as 18 mois.
Déjà.
Seulement.dsc_0930

C’est paradoxal, mais j’ai du mal à réaliser que tu n’as que 18 mois. Nous avons déjà vécu tellement de moments intenses, tellement d’expériences… Et en même temps, tout est allé si vite!

J’ai l’impression que c’était hier seulement que je te tenais pour la première fois dans mes bras, encore tremblante des frayeurs que tu m’avais causé en arrivant…
Et pourtant, tu ne ressembles plus au petit bébé fragile et fripé d’il y a 18 mois.

imgp8342

Tu es une véritable petite fille, avec ta mèche rebelle qui te cache ton œil droit, tes dents ébréchées qui te donnent ce sourire ravageur et cette petite moue unique et craquante…
Cette petite fille fière de mettre ses chaussures toute seule, celle qui court à la salle de bain dés qu’elle entend le mot « douche », et essaie d’ouvrir le robinet pour faire chauffer l’eau, celle qui enfile les hauts de pyjama par le bas, et qui pique tous les colliers qu’elle aperçoit…

 

Tu es cette enfant sauvage, épanouie dans la nature, qui court dans la lande, grimpe sur les rochers, saute dans les vagues, se roule dans l’herbe… Cette petite fille qui s’émerveille du monde qui l’entoure et s’écrie « Ouhaaaaa » à tout bout de champ…

Tu n’as peur de rien, tant que l’on est avec toi, et cette confiance nous effraie et nous ravie en même temps.

Tu es ce petit être qui fait chavirer mon cœur, et me rend folle en même temps! Ces 18 mois ont été des montagnes russes pour mon cœur de maman…
Tu nous as fait tourner en bourrique, on ne sait pas toujours sur quel pied danser avec toi.
Tu es à la fois ce petit bébé koala qui peut rester blottie des heures contre moi, tout en étant cette petite fille qui veut grandir trop vite, et qui ne comprend pas pourquoi elle n’arrive pas à tout faire comme son grand frère…
Alors tu trépignes, tu pleures de frustration, d’incompréhension… Tu voudrais tout nous dire, mais tu n’as pas encore les mots, et c’est difficile à accepter pour toi!

Mais ça viendra.
Ça vient déjà!

Tu sais de mieux en mieux te faire comprendre, et tu comprends tout ce que l’on te dit!
Ces vacances t’ont fait grandir, tu n’es définitivement plus un bébé…

Tu es fan de Mickey (Kikey, comme tu t’écris dés que tu le vois), tu n’aimes plus les gâteaux, sauf s’ils sont au chocolat, mais tu préfères tellement le fromage ou les compotes… Tu adores les poupées, mais tu les délaisses pour jouer aux playmobils et aux legos avec ton frère. Tu essayes de sauter sans te tenir, et tu y arrives presque! Tu te trémousses sur toutes les musiques en riant et en t’applaudissant, tu fais des courses de porteurs effrénées avec ton frère à travers les couloirs…

dsc_0082-001

Ton frère, justement, parlons-en. Vous êtes de plus en plus complices, même si vous vous disputez souvent… Les « Tathuuuu » résonnent dans la maison dés qu’il n’est plus dans ton champ de vision. Vous pouvez passer des heures installés sur le tapis, à jouer aux Playmobil côte à côte… Vous avez votre petite chorégraphie rien qu’à vous dés que retentit la musique d’It’s a small world, un simple coup d’œil l’un à l’autre et c’est parti!

 

Et puis, tu fais des bisous.
Ceux qui claquent, les vrais…
Et ces bisous-là, ils n’ont pas de prix…

Ne change rien, jolie fée, le meilleur est à venir…

img_5678

 

 

8 Commentaires

  1. Comme j’aime cet article Et comme j’aurais pu l’écrire pour ma 18 mois à moi
    Dis donc on devrait les présenter l’une à l’autre, c’est marrant comme je retrouve beaucoup la mienne dans ta description! Ici aussi on est fan de Mickey (Keykey pour les intimes), on fait des gros câlins aux poupées, on court partout après la grande sœur (« agaaaauuuuu ») et on a un caractère bien trempé, entre superglue et besoin d’autonomie. Je sais pas pour toi, mais c’est un âge que j’aime beaucoup ! En route vers les 2 ans, petite louve (mais pas trop vite) !

  2. Ah qu’ils sont loin déjà les dix-mois de mes princesses ! Merci pour ce flash back !

  3. Magnifique, tout comme celui de son grand frère …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *