Une journée dans mes baskets…

6h23, le réveil sonne, j’appuis sur le rappel, pas vraiment prête à émerger…

6h32, rappel de réveil… Pas le choix, cette fois, il faut se lever.

Je saute du lit (oui, je me persuade qu’en ayant l’air vive, je vais être un peu plus dynamique qu’en réalité…) j’ouvre le placard pour choisir mes fringues, en râlant contre moi-même de ne pas les avoir préparées la veille au soir…

Je choisis donc mes habits à la lumière de mon téléphone (pour ne pas réveiller l’homme endormi, qui a encore 30 bonnes minutes de dodo devant lui), et je file à la salle de bain. Je me prépare en vitesse, avant d’aller préparer le petit déjeuner pour les loulous. Biberon rempli et prêt à chauffer dans le micro-ondes, tartines faites, jus versé…

6h50, je monte dans la chambre des enfants. Le réveil affiche encore 1 min 30 avant le lever des petits bouts, alors je me glisse discrètement à côté d’un des deux endormis. Aujourd’hui, ce sera dans le lit de la miss… Je me crois discrète, mais une petite voix marmonne : « maman, c’est le tchou-tchou? » (oui, le réveil des loulous sonne en imitant le bruit d’un train… C’est leur choix, pas le mien 😉 ). Je lui chuchote que c’est bientôt le moment, et suis interrompue par le fameux tchou-tchou.

Une tête ébouriffée émerge du lit d’à côté, c’est le P’tit loup qui se réveille, et qui m’a entendu.

J’allume la lumière, et me met en quête de leur dégoter des habits dans leur placard (là encore, je ronchonne en me disant qu’il faut vraiment que je m’organise en préparant tout ça le soir, même si je sais pertinemment que je ne le ferai pas…). Je finis par dégoter les habits du jour, relance le P’tit loup qui n’est toujours pas descendu de son lit, tandis que sa petite soeur s’est mise debout sur le lit, la tétine au bec et les bras tendus : « Maman, tu me portes jusqu’à la salle de bain? » Je l’attrape avec le bras de libre qui me reste, lance un « dépêche-toi » au grand frère, qui se gratte la tête en demandant : « Et pourquoi tu ne me portes pas moi ? » Je dépose la petite sur le pot dans la salle de bain, pose les habits à côté d’elle, et retourne chercher l’endormi jaloux, pour équilibrer la balance… Je l’embarque sous le bras, et le dépose aux toilettes, juste à côté de la salle de bain.

Retour devant la miss, qui m’attend les fesses en l’air avec un joyeux « j’ai fini! » (vous devinerez sans peine ce qu’elle attend de moi), on retire le pyjama et je commence à l’habiller, tandis que son frangin nous rejoint, et s’asseoit à moitié sur mes genoux. Je le presse un peu pour qu’il daigne retirer son pyjama et commence à s’habiller. Devant son manque de motivation, je lui suggère une course avec sa sœur. Ouf, ça marche et il accélère le rythme.

7h10, on descend tous les 3 prendre le petit-déjeuner, croisant au passage leur père qui a un peu la même mine que son fils au réveil, et nous lance un « bonjour » endormi, assorti d’un petit bisou pour chacun…
On s’installe dans le canapé, la miss troque sa tétine contre le biberon, pendant que son frère et moi nous installons pour manger nos tartines.

Quelques rappels sur la journée (cantine, pas de centre, donner à la maîtresse le cahier parce que je lui ai écris un mot …), le petit déj’ est enfilé, on file à la salle de bains brosser les dents et débarbouiller les trognes.

IMG_4074

7h25, c’est l’heure pour moi de partir, je me dépêche de mettre mes chaussures. Zut, j’ai oublié mon repas, je cherche vainement un sac plastique pour mettre ma gamelle et mon yaourt dans mon sac, je n’en trouve pas, tant pis, ce sera en vrac dans mon sac à main… (la classe).

Deux gros câlins et 28 bisous plus tard, je sors et ferme la porte derrière moi, c’est désormais mon cher et tendre qui est responsable de la suite avec les loulous.
Loulous qui s’empressent d’ouvrir la petite fenêtre à côté de la porte d’entrée pour me crier bonne journée et m’envoyer des bisous, réveillant probablement au passage les derniers voisins encore endormis…

7h30, je suis dans la voiture! J’allume Waze pour savoir quel chemin prendre (et à quelle heure j’arriverai). Ouf, il m’annonce 7h55, c’est tout bon, j’aurais le temps de préparer ma classe avant 8h20… Je file.

7h55, j’arrive sur le parking de l’école, contente de voir que Waze a encore gagné. Je me gare, priant pour que le portail soit ouvert, puisque je n’en ai pas les clés. Et m****, il est fermé, pas grave, une autre voiture arrive, j’attends, la collègue m’ouvre. Je file dans ma classe, déposant au passage mon repas (qui était en vrac dans mon sac) dans le frigo de la salle des maîtres.

J’arrive dans la classe, mes tables ont un peu bougé… Je remets tout en place, quelques affichages sont au sol, je râle et je les ramasse.

IMG_4058

J’écris rapidement le programme du jour au tableau, puis je file à mon bureau. Aujourd’hui, les élèves changent de place, j’ai changé la disposition des tables, il faut que je me concentre 5 minutes pour savoir qui va s’installer où, et éviter ainsi les duos loupés qui pourraient me pourrir la journée. Melvin ne doit pas être avec Bob, ni trop près de Kevin, qui lui doit être à bonne distance de Tim (non, je ne bosse pas avec les Minions, mais je ne vais pas balancer les vrais prénoms de mes élèves quand même!). Une fois le casse-tête résolu, je file dans la salle des maîtres, pour photocopier le travail de la semaine, ou tout au moins de la journée!

Ecole de 14 classes un lundi matin : ça bouchonne à la photocopieuse. Je papote en attendant… Mince, il est 8h20, et je n’ai pas pu faire mes photocopies. Tant pis, je ne suis pas de service à la récréation de 10h, je les ferai à ce moment-là. Mais là, j’ai piscine. Du coup, je file à l’entrée de l’école, pour attraper au passage mes élèves et noter leur planning (cantine, étude, centre, cours de dressage de lama, peinture sur riz…).

8h30, c’est la vraie sonnerie, tout le monde se range, je file vérifier que j’ai tous les élèves, et mon compte de cantine. Il me manque 1 élève, tant pis, un élève file déposer la fiche de cantine devant la porte de la classe, et on se met en marche vers la sortie. Ah, Stuart, qui était en retard, arrive en courant, je lui ouvre, il me dit bonjour, suivi d’un « je mange à la cantine aujourd’hui! » Mince, je cours jusqu’à la classe pour modifier mon compte de cantine, je reviens en courant, on file direction le car…
On grimpe dedans, je rappelle à Bob et Mel qu’ils n’ont pas le droit de s’asseoir à côté, ils râlent et montent. Je compte tout le monde, puis monte à mon tour, je vérifie qu’ils sont tous attachés, change Mel de place, puisqu’il s’était quand même assis à côté de Bob.

8h40, on file à la piscine. Vestiaires, douche, enfilage de bonnets, réparation de lunettes…

9h, tout le monde est prêt. 50 gamins (oui, on y va à 2 classes à la piscine, c’est plus rigolo) sur-excités qui ne rêvent que de se jeter à l’eau. Je prends mon groupe de bons nageurs, et on commence la séance.

9h39, plus qu’une minute dans l’eau : Carl veut me montrer comment il plonge, il se loupe un peu et m’arrose copieusement. Super, il fait 8° dehors, je le maudis intérieurement, mais je souris pour ne pas lui faire de peine…

9h42, on file à la douche, mes élèves à la queue-leu-leu pour recevoir le sacro-saint gel douche. Un ou deux resquilleurs reviennent me voir le ventre plein de mousse, prétendant que je ne leur en ai pas donné… Je me faufile entre les douches, de toute façon, je suis déjà trempée, et direction les vestiaires.

9h55, ils sont tous prêts. Ma collègue demande à qui est la culotte rose qui était dans le vestiaire des filles, qui a oublié son slip de bain, et à qui est cette chaussette?! Pas de réponse, on enfourne tout dans un sac, leurs propriétaires finiront bien par se rendre compte qu’il leur manque quelque chose (enfin j’espère).

10h10, retour à l’école. Les élèves filent en récréation, pendant que je retourne à la photocopieuse pour imprimer mes documents.

10h30, c’est la fin de la récré. On rentre en classe, et on se met au boulot. On commence avec l’oeuvre du jour. Cette semaine, c’est Van Gogh. On commence avec La chambre à coucher, il y en a un qui glousse, je me dis « m****, en CM1, ils ont déjà l’esprit mal tourné… », mais je fais la sourde oreille (pas très envie d’expliquer aux autres pourquoi ça l’a fait rire…).
Je les écoute critiquer l’oeuvre, entre les « c’est bizarre », et « c’est trop beau », je relève deux trois remarques pertinentes, leur explique quelques termes techniques, tout en racontant une anecdote sur Van Gogh (je vous laisse deviner laquelle).
On continue avec une dictée, puis ce sera une séance de grammaire, sur le sujet de la phrase. On réalise rapidement une carte mentale à afficher dans la classe, ils se mélangent un peu entre le GN et le pronom personnel, mais ça rentre plutôt bien. Quelques exercices plus tard, et c’est déjà l’heure de la cantine.

12h, on sort! J’abandonne les élèves de la cantine dans la cour, et j’emmène les autres à la porte. On file manger, je regarde le compte instagram de la nounou pour voir ce qu’a fait ma fille ce matin pendant que mon plat chauffe, je fonds devant une vidéo de ma fée qui chante, puis je récupère mon plat. On mange en papotant, on traîne un peu… Et puis je retourne dans ma classe pour préparer mon après-midi. Je décloisonne, c’est à dire que cet après-midi, je ne serai pas dans ma classe, je vais faire science dans l’autre classe de CM1 et chez les CM2… Je prépare mon matériel, et revois le cours de ma leçon…

13h35, je suis de service dans la cour, je file, règle une dispute de billes, un regard en travers et un début de bagarre, avant que ce ne soit l’heure d’aller se ranger.

13h45, je récupère mes élèves, on retourne en classe pour qu’ils écrivent leurs devoirs, en attendant la collègue de CM2 qui vient leur faire anglais…

13h55, je file en CM1, c’est la dernière séance sur le système solaire. Je me suis remise à niveau la veille, car ils ont des questions un peu pointues, mais c’est pas grave, au moins ils s’intéressent. On explique les changements de saison, l’axe de rotation de la Terre, la révolution…

14h35, j’abandonne des CM1 frustrés qui ont encore des tonnes de questions à me poser, en leur redonnant espoir : je suis de service demain à la récréation, ils pourront me demander tout ça à ce moment-là!
Et je récupère les CM2 dans la classe d’à côté… On finit la leçon sur les Ombres et les lumières : aujourd’hui, on étudie les arcs-en-ciel, j’espère que je vais réussir à trouver l’arc-en-ciel dans le prisme. Ouf, ça marche. Je sors mes CD, explique le schmilblick, on dessine, on écrit… Encore 3 tonnes de questions. Décidément, la science, ça les inspire ces élèves!

15h25, je retourne dans ma classe, un peu agitée en cette fin d’après-midi. On range les affaires, et c’est parti. J’en dépose une partie au centre, l’autre à l’étude, et je rends leur liberté aux autres.

15h40 : j’ai fini de débriefer ma journée avec les copines, je file à ma voiture, guettant le départ d’une collègue avec des clés.
Je fonce récupérer ma puce chez sa nounou, pour être à 16h15 devant l’école de mon P’tit loup.

16h15 : je suis devant l’école! J’ai trouvé une place, et j’attends…

16h30 : j’ai enfin récupéré mon P’tit loup! Ça va, il est souriant, la journée s’est bien passée. On rentre à la maison, et on goûte. La petite hurle qu’elle n’a pas goûté chez sa nounou. Je la menace d’appeler cette dernière pour vérifier ses dires, elle se calme et ne dit plus rien, elle boude un peu mais s’arrête aussitôt que je lui propose de regarder les photos de sa journée chez la nounou.

17h : il fait beau, les enfants veulent jouer dehors. On joue au basket, le P’tit loup marque ses paniers, rendant jalouse sa sœur qui veut que je la porte pour  réussir à marquer à son tour. Je me ruine le dos à la porter à bout de bras une fois, deux fois, trois fois… Je décrète que j’ai fini de jouer au Basket, et je rentre.
Ils me suivent… Je leur raconte une histoire, monte dans la chambre avec eux pour leur donner envie de jouer, et me pose 5 minutes dans leur cabane, je parcours mon fil d’actu sur facebook ou instagram depuis mon téléphone …

IMG_4467

18h : Je me fais violence et part dans la cuisine pour faire la vaisselle de la veille. La puce file en courant chercher sa marche aux toilettes, pour grimper à côté de moi et commenter mon travail. Elle me propose bien évidemment son aide. Pendant ce temps, son frère me raconte à quoi il a joué dans la cour, et avec qui, et pourquoi il n’a pas joué avec machin, parce que truc avait dit… Je vous passe les détails 😉

18h15 : Je mets un peu de musique, espérant qu’ils me laissent un peu d’espace vital dans la cuisine, et je me motive pour préparer le repas : ce soir, ce sera gratin de courgettes.

18h40 : le gratin est au four, direction la douche. Comme d’habitude, ils négocient pour mettre le bouchon dans la baignoire. Je dis non pour un bain, ils me réclament un « bain-douche », je dis ok.
Les voilà tous nus dans la douche, savonnage et rinçage, je coupe l’eau, il y en a assez pour qu’ils s’amusent. Je les laisse 5-10 minutes, le temps d’aller changer leurs draps.

18h50 : fin du bain-douche. Je fais le monstre à chacun (c’est le deal : pas de bêtise dans le bain ni de colère pour y rester = le jeu du monstre), puis ils s’habillent.

19h : ils jouent calmement dans leur chambre. Je descend et sors le gratin du four, j’appelle mon chéri : il est sur la route, on l’attend pour manger.

IMG_5442

19h30 : On passe à table. On discute un peu, puis on met un petit dessin animé. En ce moment, leur grand truc, c’est La garde du roi lion.

20h15 : On débarrasse, puis on file à la salle de bain brosser les dents. Passage aux toilettes, et coucher.
Une histoire, un gros câlin, deux trois rappels et ouf, les voilà couchés pour de bon.

20h45 : J’ai du boulot à préparer sur mon pc, du coup mon homme joue sur le sien. Je prépare mes nouveaux plans de travail, et j’imprime les tableaux de comportement. Je prépare deux trois fiches différenciées pour mon élèves dys., corrige une évaluation, et puis je décide de bloguer un peu…

23h : Extinction des ordis, douche, brossage de dents, et au lit pour regarder Walking Dead, et peut-être bien Lucifer…

00h30 : Extinction des feux. Je m’endors en me disant que j’aurais bien dû préparer les habits pour demain matin…

Bref, hier, c’était la rentrée… Et chez vous, elles ressemblent à quoi vos journées ?

IMG_5514

3 Commentaires

  1. La queue à la photocopieuse, c’est un truc qu’on retrouve chez beaucoup de prof (d’école ou collège ou lycée) 😉
    Dans les petites écoles, ça doit être plus cool.
    Ma mère n’a jamais trop eu ce soucis, elle n’a jamais fait d’école de plus de 5 classes. Je me souviens surtout de l’odeur des polycopiés (ça n’existe plus ?)

  2. ce doit être un truc de fou d’avoir des enfants et de travailler dans une école… Plus jeune j’ai bossé au lycée français à Londres mais je n’avais pas d’enfants et j’avoue que depuis cette expérience, j’ai compris pourquoi les profs et les enfants avaient besoin de vacances… A pressent que j’ai mes jumeaux, je n’envisagerais même pas d’y retourner.
    En tout cas chez toi, tout me parait bien ficelé. Bravo

  3. t’as encore le temps de te poser 2 minutes sur leur lit avant de faire la vaisselle et toute une heure pour le blog:bon ben j’vois que c’est le moment de faire le troisième alors ! 😉
    C’est vraiment bien écrit j’avais l’impression d’y être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *