Moi aussi je suis une maman à plein temps !

IMG_2836

Aujourd’hui, je pousse un petit coup de gueule…
Petit coup de gueule qui m’est venu suite à une discussion avec une maman de l’école du loulou.
Rencontrant cette maman pour la première fois, je discute avec elle. On discute un peu de l’école, et au cours de la discussion, j’évoque le fait que je suis enseignante en maternelle. Puis vient, tout naturellement, la question « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? »

Et là, elle me répond « Moi, je suis maman à plein temps! » Bon, réponse somme toute classique quand on est mère au foyer. Mais là, il y avait le petit mouvement dans les cheveux qui va avec, le ton sec, limite agressif…
Bon, c’est pas ma copine, je ne suis pas obligée de discuter avec elle, alors j’ai abrégé la discussion, tout en essayant de ne pas paraître malpolie, et je suis partie…

Mais ça m’a énervée toute la soirée. Oui, je suis comme ça moi, quand il y a un truc qui m’agace, j’ai tendance à cogiter un bon moment.
Et en réfléchissant, je me suis rendue compte que c’était vraiment tout pourri comme expression « maman à plein temps ».

Ça veut dire quoi ? Que si tu bosses, tu es une maman à mi-temps?
Dans ce cas-là, ça voudrait dire que la nounou ou la maîtresse de mes enfants est leur maman à mi-temps?

Je n’en ai pas l’impression. Et en tant que maîtresse, je n’ai pas non plus l’impression d’être la maman à mi-temps de tous mes élèves…

Oui, je travaille la journée, et je ne peux pas accompagner mon fiston à l’école à 8h20…

Oui, le midi il mange à la cantine, même s’il n’aime pas trop ça, et même si les carottes y sont dégueulasses…

Oui, je loupe des moments phares de leur développement et de leur éveil, parce qu’ils les font pendant leur temps chez la nounou (m’en fous, les deux m’ont réservé leurs premiers pas :p)…

Oui, de temps en temps, mon fiston doit aller à l’accueil le soir, et ça me brise le cœur les (rares) fois où il me dit qu’il n’avais pas de copains pour jouer avec lui, car il était le seul petit…

 

Mais malgré tout ça, je suis quand même leur maman, et à plein temps.

Je les console lorsqu’ils font des cauchemars,

Je vérifie sous le lit et dans les placards pour être sûre qu’aucun monstre ne s’y cache,

Je me relève à 5h du matin pour sortir une peluche du lit parce qu’elle a « de gros yeux qui font peur » tout à coup,

Je sèche leurs larmes quand ils se font mal, et je soigne leurs petits bobos, 

Je partage leurs fous rires au goûter,

Je construis des robots en Lego avec l’aîné, pour que la plus petite puisse les détruire,

Je danse avec eux en chantant à tue-tête, et tant pis pour les voisins,

Je leur fais des câlins, encore et encore,

J’essaie de leur inventer des activités ludiques pour les occuper quand nous sommes à la maison…

Et toutes ces autres choses que font toutes les mamans, qu’elles soient à la maison ou qu’elles travaillent!

Parce que peu importe ce qu’on fait, une mère reste une mère! J’ai la chance de finir assez tôt et de pouvoir récupérer mon loulou à la sortie de l’école. Mais jamais je ne prétendrais être plus une maman que celle qui arrive en courant à la fermeture du centre!

Ce n’est pas la quantité de temps passé avec son enfant qui compte, mais la qualité du temps passé ensemble!

Personnellement, être mère au foyer ne me conviendrait pas. Je m’en suis rendue compte pendant mes congés maternité, où je tournais un peu en rond sur la fin. Tout comme être hors de la maison de 8h à 19h… J’ai la chance d’avoir pu faire un choix qui me convenait, qui me permet de m’épanouir dans mon travail tout en ayant du temps à consacrer à mes loulous. C’est la solution idéale pour moi, mais ça ne veut pas dire que c’est la meilleure! Loin de là!

La société n’a de cesse de nous envoyer des messages contradictoires : être mère au foyer serait une honte qu’il faut cacher ou justifier, parce qu’après tout les femmes se sont battues pour avoir le droit de bosser. Mais être carriériste ferait de nous des égoïstes sans cœur… En gros, si t’as pas d’ambition, t’es une pauvre cruche, et si tu en as trop, t’es une connasse… Quel choix!
Alors qu’après tout, justement, si les femmes se sont battues, c’est pour avoir le choix! Le choix de faire ce qui nous semble le mieux! Il n’y a pas un modèle type qui soit idéal!

Et toutes les mères sont des mamans à temps plein! Parce que ce n’est pas un job d’être mère! Il n’y a pas de congé payé, ni de RTT, on ne peut pas s’arrêter parce qu’on est souffrante. Et ce, que l’on soit à la maison ou au travail!

 

 

 

 

34 Commentaires

  1. Oh comme je te comprends ! Ma petite a un an, je bosse à temps plein, je gère 2 blogs, j’écris des livres de cuisine et je fais tout moi-même à la maison (j’achète rien d’industriel). Et oui, j’élève ma fille aussi, je suis toujours là pour elle et je suis aussi une « maman à plein temps ».
    Bises :)

    • Ah oui, tout ça! Chapeau pour le tout fait maison! Moi je m’y mets doucement, mais il y a encore beaucoup (trop) d’industriel à mon goût! Mais oui, on est toujours là pour eux!

  2. Eh bien je ne bosse pas… et je n’aime pas non plus ce terme de « maman à plein temps » ! Ça m’énerve profondément.
    Il y a quelques temps, une femme a dit à ma mère qu’elle n’avait pas dû beaucoup élevé ses enfants puisqu’elle avait travaillé ! Pourtant lorsque je me compare aux enfants de cette femme, j’ai moins souffert de l’absence de ma mère. Nous passions du temps de qualité ensemble, alors que cette femme avait 9 enfants et faisait plus de manutention à la maison que d’éducation et de jeu…
    À l’inverse, certaines de mes amies « mamans à plein » temps se bouffe la vie avec cette idée de devoir toujours être présente puisqu’elles ne travaillent pas. Certaines aimeraient mettre leurs enfants en crèche au moins une matinée par semaine, histoire d’avoir un peu de temps pour elles. Mais elles restent dans cette culpabilité et s’épuisent …
    Tout est question d’équilibre. Maman à plein temps on l’est toutes, car même quand ils ne sont pas avec nous, on garde la responsabilité de nos enfants. Après, travailler ou pas, chacune trouve la solution qui lui convient !

    • Tout à fait! Ce n’est pas la quantité mais la qualité qui importe le plus!
      Mais je veux bien croire que certaines mamans au foyer n’osent pas faire garder leurs loulous, par culpabilité ou par appréhension du regard des autres! Alors qu’il n’y a rien de honteux à vouloir aussi souffler de temps en temps!
      Et on est bien d’accord, le fait d’être maman à temps plein n’a pas de rapport avec le fait de travailler ou non!
      Merci de ton commentaire :)

  3. Merci pour cet article criant de vérité… Je m’y retrouve beaucoup. Tous les matins, je pars au travail à 7h30 et ne rentre que vers 18h. Pour autant, je me sens maman full time :-) Je n’aurais jamais pu être mère au foyer, mes 2 congés de maternité m’ont suffi. Pour être une bonne maman, épanouie, j’ai aussi besoin de mon boulot. Et ça rend les moments passés avec mes filles encore plus beaux et plus précieux !

    • Merci à toi! Je suis contente qu’il te parle! Oui, je te comprends parfaitement, moi aussi mes 2 congés mater m’on suffi! Même si j’ai adoré passer du temps à 100% avec chacun de mes loulous, j’aurais eu du mal à faire ça plus longtemps!

    • C’est bon pour certaines mais surtout pour eux aussi : à la crèche, ils se font des amis, ils y rencontrent d’autres gamins, je connais peu de gamins qui ne sont pas heureux de retrouver leurs potes le matin :) Je sais que ma fille adore passer du temps avec moi mais elle adore aussi voler les joies de ses potes en crèche :)

  4. Ton article est tellement juste, je suis complètement d’accord avec toi, je dirais que nous sommes simplement des mamans, que l’on travaille ou que l’on soit à la maison nous faisons toutes le maximum pour profiter de nos enfants, j’ai choisi d’être à 80% car je n’avais pas de place en crèche pour Little G en début d’année et je compte bien prolonger ces 2 prochaines années. Pour autant parfois je profite davantage de mes fils après une journée de crèche où ils se sont bien amusés que d’un samedi où mon grand est surexcité et pas forcément très agréable.
    L’important c’est de trouver son équilibre à plein temps 😉

  5. La maman qui a fait cette remarque d’un ton sec devait se sentir en état d’infériorité par rapport à toi qui travailles et élèves tes enfants. Mais c’est clair, on est Maman à temps plein et lorsqu’on a fini de l’être (finit-on vraiment ?) on devient Mamie à temps plein, même si on travaille encore et fait mille choses à côté. Car l’amour ne se contente pas de demi-mesures !

    • Oui, c’est sûrement vrai. Je ne lui en veux pas spécialement à elle. Mais cette phrase toute faite, ce n’est pas la première fois que je l’entends, et elle a le don de m’agacer! Car comme vous le résumez parfaitement, l’amour ne se contente pas de demi-mesures, et si on sous-entend qu’on n’est pas des mamans à temps plein, ça voudrait dire que quand on bosse, on aime moins ses enfants! Et c’est tellement faux!
      Merci pour ce joli commentaire en tout cas! :)

  6. Je pense comme Mamies Stars que cette maman qui dit être « maman à plein temps » , n’avait surtout pas envie de dire qu’elle ne travaillait pas, pour ne pas subir ton jugement…
    On a déjà dû lui dire des choses désagréables comme « je ne pourrais pas rester comme toi à ne rien faire toute la journée », ou « si tu ne travailles pas, tu n’as pas de vie », ou « oh ma pauvre, tu es au chômage »…
    Tu n’a pas de compte à lui rendre (ni elle d’ailleurs), et souvent les airs que se donnent les gens servent surtout à leur forger une carapace de protection… Ne t’en fais pas pour elle ! Vis ta vie, pour toi !
    Biz

    • Oui, c’est fort possible qu’elle est dit cela pour anticiper une attaque… Sauf que je n’avais pas l’intention de l’attaquer! Et j’ai l’impression que de plus en plus les mères au foyer sont opposées aux mères qui bossent… Alors qu’il ne devrait pas y avoir de raison de l’être…
      Mais c’est vrai que cette question » Tu fais quoi dans la vie? » était peut-être mal choisie. C’est une question banale quand on veut faire connaissance, mais ça laisse sous-entendre que notre vie se résume à notre boulot, du coup, si t’as pas de boulot, t’as pas de vie… Du coup devoir répondre à cette question l’a peut-être gêné…
      Merci pour ton commentaire :)

  7. C’est dommage cette pseudo concurrence entre les mamans. On est toutes des mamans « à plein temps » qu’on soit maman « au foyer » ou qu’on travaille par choix ou par obligation. Ce qui est important c’est de se sentir bien dans sa vie. Je comprends pas pourquoi certaines mamans se sentent obligées de se justifier ou de montrer qu’elles font mieux que les autres. Merci pour ton témoignage :-).

    • Tout à fait d’accord! Malheureusement, c’est vrai que de plus en plus, les mères au foyer sont opposées aux mères qui travaillent… C’est dommage, car comme tu le dis, on ne devrait pas avoir à se justifier de ce genre de choix!

  8. Le problème aussi c que le terme « mère au foyer « et devenu un terme presque péjoratif. Mère qui se planque à la maison qui ne en fiche pas une qui passe sont temps sur le canapé. C peut être aussi pour cela qu elle a utiliser se terme puis il et vrai qu en étant mère au foyer ont et moins « reconnue » dans la société « sert a rien » que lorsqu ont travail tous sa peut être un peut frustrant d ou le ton sec qu elle a utiliser . En tous ka moi c comme sa que je me voie des fois

    • Le truc, c’est que c’est aussi un choix en général, et c’est dommage d’en avoir « honte »! Et puis si ca la met mal à l’aise, elle peut aussi répondre « je ne bosse pas pour l’instant », ou toute autre réponse qui ne dénigre pas les mamans avec un emploi!
      C’est dommage de vouloir toujours se concurrencer, on est des mères, que l’on bosse ou non!

      • Ha oui c sur sa après je t avouerai que quand ont te pose la question et que tu es de l autre côté et que tu entent « Ha OK. … » sa te fait un peut le même effet . Je pense pas qu il y ai de maman a temps partiel ou à temps plein juste une maman . Je vais essayer de retrouver une vidéo elle veut tous dire et j adore

        • D’un autre côté, le ha ok, même quand tu bosses tu l’entends. Bon, mon boulot intéresse souvent les mamans, mais quand mon chéri dit qu’il est informaticien, lui aussi a droit à Ha ok… :p

          • Ben c sa le Ha OK. .. Peut donne un petit effet aussi désagréble que mère a plein temps . « Sous entendu inintéressant  » . Après j espère que tu a pu voir la vidéo je l aime bien car elle et au final assez représentative . Que l on a beau élevé nos enfant différemment au final ont et tous pareil . Des parents tous simplement

  9. J’adore! Tellement d’accord avec toi !!!!

  10. Coucou

    Je comprends ce coup de gueule même si je ne suis pas encore tout à fait concernee (encore quelques mois de patience ☺️)
    J’avoue me poser des questions quant à la garde etc mais il est sur que peu importe le choix que nous ferons je serais quand même sa maman à temps plein quoi qu’il en soit

    Belle journée

  11. crotte de zut je suis une maman à temps plein qui rêve d’un temps partiel !!! :) oh comme tu es remontée pourtant je comprends parfaitement ton ressenti et ton agacement…je crois bien que c’est le burn out qui guette cette maman, je la plains…
    et si on était des mamans tout court ça serait mieux non? allez je t’embrasse ma super mum :) envoie valser tous ces clichés!

    • Et non! Tu ne seras pas a temps partiel, mais ça tu le sais déjà
      Tu as probablement raison, elle est plus à plaindre, car mal dans ses baskets pour répondre ainsi, et c’est dommage, car il n’y a rien de honteux à être maman au foyer, bien au contraire!
      Mais oui, maman tout court, c’est déjà énorme, alors autan en être fières ☺️
      Merci ma belle! Bisous!

  12. Bonjour,

    Je comprends votre colère mais je comprends aussi cette maman au foyer.
    Comme elle, je suis maman au foyer. Que dire lorsque l’on me demande ma profession ? J’ai été fonctionnaire pendant 10 ans et je n’aimais pas mon travail. Alors, c’est avec grand plaisir que j’ai choisi de quitter cet emploi pour m’occuper à 100 % de mon premier enfant puis des deux suivants.
    Lorsque l’on me demande mon métier, je réponds « maman » même si ce n’est pas un métier parce que je ne réussis pas à dire « je ne fais rien » car entre toutes les occupations avec les enfants, les tâches ménagères, le potager, l’aide donnée à mon mari agriculteur et le bénévolat dans plusieurs associations, je suis loin de ne rien faire.
    Par contre, je ne pense absolument pas que vous êtes moins maman que moi et cela ne se contente pas en pourcentage. D’ailleurs, ce n’est pas le temps de présence d’une maman qui est important pour un enfant mais la qualité de cette présence.

    J’aurais aimé être enseignante… parce que les enfants me passionnent… Avec eux, on n’a jamais fini d’apprendre, de se remettre en question, de faire des découvertes…

    Bon courage et bonne route !

    Bien cordialement.

    • Merci pour votre commentaire! Je ne considère pas qu’une mère au foyer ne fasse rien, loin de la! (Encore moins si vous êtes mariée à un agriculteur, pour en avoir dans ma famille, j’ai bien conscience de l’ampleur du boulot pour tout le foyer!). Et je me rends bien compte que la question que j’ai posé « tu fais quoi dans la vie », qui est une question complètement banale que l’on pose systématiquement, peut mettre mal à l’aise une maman au foyer, car notre vie ne se résume pas à notre emploi!
      Du coup, je comprends que cette maman ait été sur la défensive, même si à aucune moment, je n’aurais jugé le fait qu’elle soit maman au foyer! Mais c’est cette expression, qui dénigre les mamans avec un emploi qui m’a énervée!
      Et je suis bien d’accord avec tout ce que vous avez écrit!
      Merci et bonne journée!

      • Oui, la question « tu fais quoi dans la vie ? » me met très mal à l’aise. Car être maman au foyer n’est pas valorisé dans notre société moderne. On passe pour une fainéante et/ou pour une personne incapable d’avoir un emploi, voire pour la cruche de service, dépourvue d’une intelligence, tout juste bonne à s’occuper de ses marmots… Ce qui me peine énormément…
        Mais, les mamans qui travaillent ne doivent pas plus être montrées du doigt sous prétexte qu’elles n’ont pas la fibre maternelle, qu’elles abandonnent leurs enfants, qu’elles sont obnubilées par l’argent et se préoccupent plus de gagner de l’argent que de l’éducation de leurs enfants. J’ai déjà entendu tout cela.
        Ma maman était également maman au foyer et beaucoup plus impliquée que moi dans le travail de la ferme. Elle était non déclarée donc pas de salaire et maintenant, une retraite de misère, inférieure au minimum vieillesse (c’est un comble !). Elle a pourtant travaillé 7 jours sur 7 et, avec Papa, ne s’est offert que deux fois deux jours de vacances dans toute sa carrière, quand ses enfants ont été capables d’assumer les tâches journalières de la ferme.
        Dans un jeu télévisé, elle avait entendu une femme répondre à votre fameuse question « Quel est votre métier ? » : « Je suis collaboratrice bénévole de mon mari. » Maman avait beaucoup aimé cette expression.

        Je rectifie ma phrase « cela ne se contente pas en pourcentage ». Je voulais écrire : « Cela ne se compte pas en pourcentage. »

        Merci de votre soutien !
        Mes enfants ayant 8, 10 et 11 ans, j’entends : « Maintenant que tes enfants sont plus grands, tu vas retravailler ? », comme si c’était une sorte de chemin obligatoire pour avoir une certaine existence…, une « vraie » place dans notre société…

        Bien cordialement.

  13. Je peux comprendre la réaction de cette « maman à temps plein »… Certaines mamans au foyer ont beaucoup de mal à trouver leur place surtout quand elles sont entourées de working-mums. Ce ton un peu piquant à la limite de la donneuse de leçon montre un certain mal être à mon avis! Il ne faut pas y accorder trop d’importance…
    C’est une façon comme une autre pour cette dame de se donner une certaine légitimité. Tu peux t’épanouir professionnellement tout en ayant du temps pour tes enfants (soirées, week-end et toutes les vacances scolaires)! C’est une situation qui, quand on n’est pas satisfait de son sort, peut être enviable…

    • En fait, c’est surtout après l’expression « maman à plein temps » que j’en ai, parce qu’effectivement, comme tu le dis, cette maman est plus à plaindre car visiblement, elle a un certain mal-être quant à sa situation.
      Mais c’est une expression que j’entends assez souvent, et qui a le don de me hérisser le poil.

  14. Je m’en doutais que ce genre d’article s’accompagne de la fameuse phrase « Ce n’est pas la quantité de temps passé avec son enfant qui compte, mais la qualité du temps passé ensemble! »

    Certes… mais non en fait. C’est la phrase que beaucoup de femmes disent pour se voiler la face, pour ne pas craquer, pour continuer à vivre sans se poser des questions ? Parce que souvent (pas tout le temps heureusement) la quantité amène la qualité de vie.

    Franchement se dépêcher le matin (réveille toi/ habilles-toi/mange ta tartine/brosser tes dents/où est ton cartable?/mets tes chaussures!!!/où sont mes clés?/maman caca) et le soir devoirs/bain/habillage/diner + la fatigue d’une journée c’est la qualité ça ? c’est plutôt la vie de 80% des gens et ça ne me donne pas envie. Je sais bien que je suis très privilégiée et ça ne m’empêche pas d’être lucide o:)

    • Alors je te rassure, je me pose beaucoup de questions, probablement trop même, mais cette phrase est peut-être souvent beaucoup utilisée parce qu’elle est également vraie! Je ne pense pas me voiler la face pour autant…
      Ce que tu décris : se dépêcher le matin, faire les devoirs le soirs avec le bain et le dîner, je pense qu’on est toutes logées à la même enseigne, à moins que tu pratiques l’ief?
      Je vais prendre mon cas : le matin, je me lève, je donne le biberon à la petite que je recouche ensuite, et je me prépare, puis je lève mon fils à 7h15, il s’habille et on prend le petit déjeuner, puis brossage de dents. Je file au boulot à 7h45, et mon mari prend le relais : il se prépare et prépare la petite, pendant que mon grand joue en attendant l’heure d’y aller.
      Mon mari le dépose à l’école à 8h20, dépose ma fille ensuite puis part au boulot (il a la chance de commencer à 9h et de travailler près de la maison).
      Je finis ma journée à 15h30 (bah oui, je suis instit 😉 et moi aussi je bosse près de la maison), je récupère ma fille chez la nounou et j’arrive à 16h30 à la sortie d’école de mon fils.
      On rentre, on joue, et tout le reste…
      Je ne vois pas en quoi mon rythme de vie est plus stressant pour mes enfants que celui d’une mère au foyer.
      Et quand bien même je finirais plus tard (ce qui m’arrive une fois par semaine), et que je rentre vers 18h, mon fils irait à l’étude pour faire ses devoirs (enfin, quand il aura l’âge d’avoir des devoirs), du coup quand je rentre, je n’ai plus de devoirs à faire avec lui, donc un stress en moins!
      Alors certes, j’ai une journée de boulot dans les bottes, mais l’avantage, c’est que j’aime mon boulot, donc j’en ressors généralement de bonne humeur!
      Et quand je vois certaines mamans qui viennent récupérer mes élèves en traînant les pattes, en annonçant, quand on leur fait remarquer qu’elles sont en retard que « personne ne voulait venir le chercher, alors vous avez déjà de la chance que je sois venue » (véridique, entendu il y a peu), je ne suis pas persuadée que quantité rime systématiquement avec qualité…
      Mais je suis également lucide, et je sais que ce n’est pas le cas de toutes, heureusement! Et je ne me permettrais pas de faire des généralités sur le mode de vie des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *