Les émotions avec Dolto !

La semaine dernière, en farfouillant dans la médiathèque pendant que mon loupiot était à la musique, je suis tombée sur toute la collection de Catherine Dolto, et notamment sur des petits albums parlant des émotions…

Au début, j’ai rigolé toute seule, car je ne suis pas franchement une adepte des ouvrages d’éducation…
Et puis je me suis dit pourquoi pas ? Peut-être que je me trompe, et que je vais adorer! (Mouais, je ne vous cache pas que j’étais un peu dubitative avec moi-même à ce moment là).

Du coup, j’en ai quand même choisi deux… Mais deux qui correspondaient parfaitement aux préoccupations de mes loulous en ce moment!

DSC_1789

Les colères, et la peur!

Vous l’aurez deviné, celui pour les colères, il est plutôt pour ma petite fée, qui tente encore quelquefois des sorties théâtrales pour obtenir de nous un quelconque épisode de Tchoupi ou un Playmobil avec lequel joue son frère.

Celui-ci, j’avoue l’avoir dégainé immédiatement en rentrant à la maison avec un : « Viens voir ma chérie, maman a pris un livre rien que pour toi! Dés que je l’ai vu, j’ai pensé à toi, on le lit ? »

Et pour être honnête, je l’ai trouvé plutôt pas mal, même très bien en fait!

On y explique ce qu’on ressent quand on fait une grosse colère, et la difficulté à la faire partir.

DSC_1791

Pour parler de la colère, l’auteure nous parle d’un gorille (ou d’une tigresse hein, c’est au choix, mais chez nous, on préfère le gorille). La colère personnifiée prend alors toute la place, elle refuse de partir, et elle est très forte!DSC_1792

Le rôle des colères est également abordé, et je trouve que c’est important, pour les petiots, de ne pas nier ce sentiment et d’en comprendre le rôle essentiel!
D’autant plus que l’auteure insiste bien sur la nécessité de faire partir le gorille une fois qu’il est là!

DSC_1793

Et heureusement, elle donne quelques tuyaux à nos louveteaux pour se débarrasser de leur gorille. La méthode la plus efficace étant d’être compris par les grandes personnes…

DSC_1794

Le tout est expliqué simplement, sans tabou et sans jugement, et je trouve ça plutôt positif. En revanche, j’ai un peu de mal avec les illustrations, que je trouve un peu vieillottes…

 

Toute contente de mon premier choix, et ravie de voir que sa lecture avait plu à ma petite fée, j’ai tenté dans la foulée le second, sur les peurs.
Celui-ci, il était plus pour mon P’tit loup, qui a des petites périodes de trouillote en ce moment…

Bon, pour le coup, j’ai moins adhéré. Mais le sujet est plus compliqué à aborder, car très dense. Du coup, il s’agit plus d’une énumération des différentes sortes de peur que peuvent avoir les enfants, et les solutions proposées ne sont pas toujours géniales selon moi (allumer plusieurs fois la lumière quand on a peur du noir la nuit, je ne suis pas hyper fan… Pas de bol, mon loulou l’a bien retenue cette solution…)

DSC_1797 DSC_1798

En revanche, j’ai bien aimé cette page :DSC_1800

C’est important de dire aux enfants que s’ils ne se sentent pas bien avec quelqu’un, ce n’est pas à eux de se remettre en question, et ils doivent en parler. Accepter sans réserve leur malaise leur permettra, si besoin, de se confier plus facilement en cas de problème, et c’est tellement important!

Et puis, la conclusion est toute mignonne. Avoir peur, ça permet de grandir, alors il ne faut pas avoir honte de ce sentiment!

DSC_1801

 

Et voilà! Je suis passée du côté obscur! Enfin pas totalement hein, j’en essaierai peut-être d’autres, mais les illustrations me bloquent quand même vraiment!

 

C’était ma participation à Chut, les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

6 Commentaires

  1. J’ai également acheté celui de al colère pour ma fille en espérant un miracle.. malheureusement elle n’a pas accroché. il faut dire que les dessins ne sont pas terribles, je pense qu’ils n’invitent pas les enfants à la lecture…

  2. Dans cette collection j’ai acheté « si on parlait de la mort » le sujet number one de mon lutin vers 3 ans. Il est super bien fait, très clair. Quant aux illustrations je ne te cache pas n’y avoir prêté que très peu d’attention. Mais maintenant que tu le dis oui en effet elles sont un peu vieillottes.
    Cependant cette collection reste ma préférée pour aborder les thèmes difficiles.

    • Oui, je crois que je vais quand même me pencher sur certains autres titres, comme celui de la mort… Pour m’en servir de point de départ sur certaines discussions qu’il va falloir aborder

  3. J’avoue, les illustrations sont vieillotes mais je trouve que dans l’ensemble, le traitement des sujets est vraiment à la portée des enfants. Chez nous, « caca boudin » a vraiment beaucoup aidé au déclic sur la propreté
    Donc, on a commencé la collection en fonction des thèmes du moment (la colère, la jalousie, l’obéissance, la maternelle )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *