L’envers du décor de la rentrée scolaire …

Eh oui! Vous ne pouvez pas y couper si vous avez des loulous de plus de 3 ans!
Aujourd’hui, jeudi 1er septembre, c’est la rentrée!

Bon, vu que pour l’instant je ne sais pas vraiment comment est en train de se dérouler la journée de mon louveteau, j’ai eu envie de vous parler d’une autre rentrée : celle des maîtres et maîtresses de nos enfants!

78795040_o

Robert Doisneau, Schoolchildren in Wangenbourg, 1945

Cette rentrée s’est faite mardi matin!

On commence avec une réunion : on se montre les photos des vacances, on compare son bronzage, on raconte quelques anecdotes, puis on entre dans le vif du sujet : l’organisation de l’année!
Alors là, on a toujours plein de questions à poser à la directrice (ou au directeur hein, ne soyons pas sexistes ;)) : est-ce qu’on a les plannings pour le sport? Les intervenants? Les dates de réunions? Les dates des animations pédagogiques?
Tous les enseignants sont prêts à noter ces informations cruciales pour s’organiser dans l’année (oui, savoir quels mercredis après-midi on va être obligé de se coltiner des réunions ennuyeuses avec nos supérieurs est une information vitale lorsqu’on revient de vacances!)… Et là, on se fait systématiquement renvoyer dans les cordes avec le classique : « Je vous en dirais plus demain, après la réunion de directeurs! »

Du coup, on enchaîne avec les nouveaux inscrits, on compte combien on a d’élèves et on râle un peu, pour la forme (« pourquoi j’en ai plus que lui? » « Mais du coup, je vais avoir du mal à les caser tous pour l’informatique! »). 
On réalise que dans 15 jours, il faut qu’au moins une classe décide de faire une sortie, sinon le car scolaire sera perdue (et là, c’est le drame, car on ne peut plus aller à Paris, et qu’en plus le car est un mardi et que le mardi, les musées sont fermés, en plus y en a marre, on a toujours plein de cars le mardi, ça commence à bien faire… Et patati, et patata).

Et puis on parle sécurité : les futures alertes d’entraînement! Et là, on rigole moins, parce qu’on va galérer à bloquer nos portes avec une armoire, et faire allonger tous nos petits loulous derrière les tables de la classe renversées (je vous mets directement l’image, c’est plus parlant…). Et tout ça sans faire le moindre bruit!

"Vigilance attentats : les bons réflexes" - Guide à destination des chefs d’établissement, des IEN et des directeurs d’école

Ensuite, c’est le moment d’aller préparer sa classe! Et là, c’est Noël pour les enseignants : des cartons pleins de cahiers, stylos, feutres, crayons, gommes, colles, éponges, ardoises, et même, si on a eu du bol (et du budget surtout), des fichiers ou des manuels!!
On déballe tout ça, on range religieusement chaque type de cahier au bon endroit, on retire scrupuleusement chaque règle de son plastique (en râlant au passage, parce que l’abus de plastique comme ça, c’est vraiment pas écolo!)… Parfois, on se rend également compte qu’il y a eu un loupé dans la commande (du genre, commander 223 taille-crayons au lieu de 23… C’est vrai que 100€ pour une vingtaine de taille-crayons, c’était un peu cher…).

On découpe et on plastifie nos affichages tout beaux tout neufs : les mois de l’année, la bande numérique, l’alphabet… On se prend la tête et on change 15 fois d’avis sur l’emplacement et la mise en place de chacun d’entre eux…

Et puis on prépare les cahiers : les pages de garde, les étiquettes…

Et… C’est déjà la fin de la première journée!

Le lendemain, rebelote, on revient à l’école, toujours en short! (Oui, parce que l’enseignant, tant qu’il n’a pas d’élèves dans son champ de vision, est TOUJOURS en vacances! Alors il s’habille en conséquence!)
Et la matinée commence : on termine ses cahiers, et on se rend compte qu’on a déjà plus grand chose à faire… Si on a été organisé, on affiche ses progressions, son emploi du temps, on photocopie le boulot de la première semaine, on écrit les mots d’écriture dans les cahiers…
Bref, on finit de tout mettre en place!
Le stress monte un peu, on se demande comment va se dérouler la journée de demain, avec enfin nos petits élèves…

Et puis la directrice revient de sa réunion! Alors on se réunit à nouveau, tout excités à l’idée d’avoir enfin les infos qu’on avait demandé la veille…
Et c’est le ballet des questions/réponses :
Alors, on a le planning d’EPS ? Non, pas encore, il n’est pas terminé…
Bon, et les dates des animations?  Toujours pas décidées
Rohh, et pour les réunions? Il faut attendre encore…

Ah… Et en fait, elle vous a raconté quoi l’inspectrice pendant 3 heures?
Pas grand-chose d’intéressant visiblement… Du coup, on repart terminer la mise en place de la classe…

 

Bon, tout ça, c’est pour ceux qui ont une classe… Sinon, il y a moi…

Moi, je suis ZIL (ça veut dire remplaçante). Alors à la pré-rentrée, je suis scotchée à mon téléphone portable, attendant le coup de fil de l’inspection, qui me donnera mon affectation, ou pas!

En attendant, je vais dans mon école de rattachement (celle où on envoie mes fiches de paye, mais où je ne remplace jamais sinon je n’ai pas d’indemnités), j’écoute la réunion, je mets mon grain de sel dans les débats alors qu’en fait, tout le monde s’en fout de mon avis puisque je ne serais pas là pendant l’année 😉 (mais c’est pas grave, j’aime bien mettre mon grain de sel partout).

Et une fois la réunion finie… Et bien j’erre dans l’école. Je vais d’une classe à l’autre, discuter des derniers potins (oui, les ZIL sont des pros des potins! On connaît au moins une personne dans chaque école, du coup on est toujours au courant des derniers scandales!), je parle un peu pédagogie (oui oui, je suis sérieuse quand même, je m’intéresse même aux nouveaux programmes!), enfin, c’est surtout pour râler (bah oui, je suis prof quand même, j’ai une réputation à tenir!).
Et comme je suis une nana sympa, je propose mon aide, alors je découpe des cahiers en deux, j’écris les prénoms des enfants sur des étiquettes, je déplace des tables et des chaises…
Au moins, je me sens un peu moins inutile…
Et j’attends toujours le coup de fil!

Bon, à 15h30, je plie bagage, et je file retrouver mes loulous, toujours en vacances, et gardés par leur mamie…

Et puis à 17h, le téléphone sonne : Inspection! Ouhlala!! Le stress monte un peu, je décroche avec un timide « Allo? » (Oui, en fin d’année, j’appelle la secrétaire par son prénom et je l’appelle pour lui souhaiter de bonnes vacances, mais après les vacances, je suis toute péteuse et timide…). Et j’attends le verdict!
Bon, pour le coup, cette année, ça n’est pas encore le jackpot (oui, le jackpot pour moi, c’est quand elle m’envoie sur un poste à l’année, ce que j’ai depuis presque 3 ans… Du coup je ne sais pas si je vais encore être chanceuse une année de plus…). Mais on n’en est pas loin!
Je vais en renfort dans l’école de mes copines, où une ouverture risque fort d’avoir lieu dans les jours à venir… Alors je croise les doigts, et j’espère qu’ils seront d’accord pour placer une ZIL sur une ouverture de classe…
Affaire à suivre!

Et puis si on me donne pas de classe, je retourne bosser à Disney!

DSC02039

C’était ma participation au rendez-vous des Jeudis éducations, organisé par Valérie, du blog Wondermômes, avec un thème tout trouvé en ce 1er septembre : la rentrée scolaire! :)

Retrouvez les autres participations par ici :

Apprendre avec bonheur : rentrée scolaire/rentrée non scolaire

WonderMômes  Notre rentrée 2016
Pa’Man! C’est une longue histoire… La rentrée des classes 
Bulles de Plume: C’est la rentrée ! 

17 Commentaires

  1. Retour PingLa rentrée des classes - Pa'Man! C'est une longue histoire...

  2. Retour PingNotre rentrée 2016 - Wondermomes

  3. merci pour ce partage !!! ah bon les profs ne glandent pas jusqu’au 31 aout ???? ( je suis fille d’instit, avec un papa qui errait désespérément le 8 aout dans l’école en attendant la rentrée… :-) il avait les clefs..) en tout cas pour mes loulous ce matin c’était super, avec des maitresses agréables et souriantes, un vrai plaisir !

  4. allez on croise les doigts et les orteils très fort <3

  5. Vivant ton partage ! Merci d’avoir partagé avec nous ce double envers du décor non dépourvu d’humour ! On croise les doigts pour le poste de tes rêves !

  6. ah bah t’as oublié de raconter ce que tu fais pendant que tu surveilles le dortoir !!!
    ;o)

  7. bon et puis j’en ai marre de cet espèce de dessin tout moche à coté de mon nom quand j’ai le malheur de te laisser un commentaire

  8. Alors alors?! C’est cool de nous partager les coulisses! Mais l’info que je retiendrai de ton article… t’as bossé chez Disney???!!! Trop fort! :) Bonne rentrée maîtresse! Bisous

    • Lool! Et oui, j’ai bossé à Disney pendant les vacances lorsque j’étais étudiante! Et c’était trop bien 😉 J’en garde un super souvenir, même si j’ai du bosser jusqu’à 3h du matin le 31 décembre (entre autre horaires pourris)
      Bisous

  9. Bonne rentrée à toi et je ne connais que trop bien cet envers du décor puisque je suis fille d’instits (oui oui les deux!) Je croise les doigts pour que tu trouves le poste qui te convienne.

    • Merci :) Bon, la classe de petite section a été donnée à une autre instit, donc je suis un peu déçue, et j’attends de voir ce qui va me tomber dessus 😉

      • Je lis ton billet avec beaucoooup de retard…
        1. C’est chouette de lire l’impatience des enseignants avant la rentree des classes.
        2. Ca me rend toute chose de me dire que mes instits ont pu aller a l’ecole en short quand je les voyais pas (encore un mythe qui se brise).
        3. (Le plus important), as tu eu des nouvelles de ton poste… je te souhaite qu’il reponde au mieux a tes attentes :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *