Lâcher du lest… Un peu

Depuis que je suis devenue maman, je dois avouer que je me mets la pression sur beaucoup de choses.
Admirative de ces images de femmes au top que l’on peut voir sur internet, dans les magasines, au cinéma, ou que l’on idéalise lorsqu’on croit les croiser, j’avais envie d’être parfaite, sur tous les plans.

La parfaite maman, épouse, femme d’intérieur, working girl… Je voulais être au top sur tous les fronts!

Sauf que… en vrai, bah c’est pas si facile!

Entre le manque de sommeil, les problèmes de santé (depuis plusieurs semaines, j’ai mal à une de mes dents de sagesse! Et je dois attendre encore 3 semaines avant qu’on me la retire… Alors je souffre, et pas toujours en silence), le manque de place dans notre appartement qui devient un peu trop étroit à quatre, le stress du boulot (oui, la fin de l’année scolaire approche, et comme chaque année, je suis à la bourre pour tout boucler) et de mon poste incertain l’an prochain…

Tout ça me mène lentement, mais sûrement, proche du craquage!

Alors oui, c’est chouette d’avoir un appartement toujours au top, d’être à jour dans ses lessives, de concocter de bons petits plats fait-maison chaque jour, et de proposer tout un tas d’activités à ses loulous au quotidien, tout en ayant le temps de faire son petit sport pour se remettre en forme, d’être pomponnée, coiffée, et épilée afin d’être la plus jolie pour son cher et tendre…

Mais les journées ne durent que 24 heures! Et malheureusement, on n’a toujours pas trouvé un moyen pour les rallonger…

Alors, aussi dur à accepter que ce soit, il a bien fallu que je me rende à l’évidence : je ne suis pas une super-woman, capable d’assurer sur tous les fronts!

J’ai plein de lessive en retard, mon appart est loin d’être niquel (je vous rassure, il reste propre… la plupart du temps ;)), je ne suis pas toujours super bien épilée, parfois, on mange une pizza surgelée, et même qu’il m’arrive de râler (pour rien le plus souvent)…

Mais je me rends compte que maintenant que j’ai accepté que non, je n’y arriverais pas, et bien je râle beaucoup moins, je suis moins stressée.
Oui, je préfère écrire un article sur mon blog pendant la sieste plutôt que de chercher les jumelles des chaussettes qui traînent dans ma corbeille (de tout façon, même mon louveteau a compris que la machine était chaussettevore), oui, je préfère faire des guillis ou construire des robots en Lego avec mes enfants plutôt que de passer la serpillière tous les jours, oui le week-end, plutôt que de bricoler ou de jardiner, on préfère s’échapper en famille…

Mais en même temps, est-ce que ça va me rendre moins heureuse? J’avais lu sur un blog une expression qui m’avait beaucoup fait rire, et qui en même temps était tellement vrai : personne, sur son lit de mort, ne s’est dit : « Ah, j’aurais dû faire plus de ménage dans ma vie! » En revanche, je suis sûre que beaucoup se sont déjà dit : « j’aurais dû profiter plus… de mes enfants, de mon temps, de ma famille, de mes amis... »

IMGP7518

Alors tant pis pour le bazar qui reste empilé sur mon bureau, pour la vaisselle qui traîne au fond de l’évier, et toutes ces petites choses qui auparavant m’exaspéraient dés que je les voyais!
Aujourd’hui, j’ai envie de profiter un maximum, parce que le temps passe beaucoup trop vite, et qu’il n’y a aucun moyen de revenir en arrière…

Et vous, comment vous gérez au quotidien ? Vous arrivez à assurer sur tous les fronts, ou vous vous en fichez ?

15 Commentaires

  1. Je ne cherche pas à assurer sur tous les fronts car vouloir être partout est le meilleur moyen d’être nulle part. J’ai clairement défini mes priorités de vie et me suis organisée en conséquence : je suis passée à 90% pour être là le mercredi après-midi, j’emploie une femme de ménage, mon homme participe beaucoup. Bien sûr tout cela demande des sacrifices professionnels et financiers mais sans commune mesure avec cette impression d’être à la bonne place et de vivre selon mes idéaux.

  2. J’aime la réflexion de fin de vie, c’est tellement vrai…
    Donc, non, carrément non je n’assure pas non plus sur tous les fronts, je suis convaincue que, pour ça, il faut prendre des petites pilules stimulantes interdites en pharmacie lol
    Ma maison n’est pas nickel, y a du bazar partout, mais j’ai choisi d’arrêter de lutter, c’était soit j’interdisais à mon fils de vivre ici pour que tout soit clean, soit je lâchais du lest et me contentais d’un rangement sommaire pendant que mon fils s’épanouissait.
    Je crois que c’est tout simplement une question de priorités et de limites personnelles. Je sais jusqu’où mon énergie peut me mener, et je ne franchirai pas la limite. Je suis déjà suffisamment épuisée, alors, je préfère jouer avec mon fils et rire avec lui, entourée de bazar, sans être épilée ni maquillée. Ca, ce sera pour plus tard, ou pour d’autres moments :)

  3. Hehehehe j’adore!! « Je regrette de ne pas avoir fait plus de ménage dans ma vie »!!! Je crois que je n’oublierai jamais cette phrase! Et ça va m’aider à lâcher prise! Moi non plus je n’arrive pas à gérer tout le temps sur tous les fronts Des bisous

  4. On ne peut pas être partout au top, alors non ma maison n’est pas nickel, loin de là mais ce n’est pas ma priorité, entre les enfants, le blog et voir mes amies le choix est vite fait 😉

  5. Tu as bien raison, c’est bien ce que j’ai été forcée de faire! J’ai choisi et ma priorité ne sera jamais JAMAIS le ménage, les courses, le repassage (je ne repasse pas!) ou activité du genre!! 😉

  6. Bon ben moi j’avais déjà abandonné l’idée d’être une bonne femme d’intérieur avant. Mais je crois quand même qu’i faut que je m’y remette un peu, je sais bien que ‘ça immunise’ mais quand même, là je crois que mon fils est immunisé contre des maladie du moyen âge tellement c’est crado.
    Après je pense qu’on fait aussi selon nos priorité, pour moi c’est important qu’il mange bien, donc j’apprécie de lui faire de bons légumes du marché (même si nous on mange des pâtes).
    Et puis depuis que j’ai vu la version anglaise de ‘on n’a échangé nos maman’ où une maman nourrissait son bébé de deux ans avec des chips pour le petit dej’, je ne culpablise plus quand j’ouvre un petit pot!

    • Ton commentaire m’a fait beaucoup rire!
      Mais c’est une bonne chose! Car les anciennes maladies reviennent, il ne les attrapera pas comme ça ! 😉
      Oui, on ne peut pas être sur tous les fronts, il faut voir ce qu’on privilégie…
      C’est sûr que quand on regarde cette émission, ça déculpabilise grave! ^^

  7. Très juste !
    Je suis moi-même une maman/femme qui a trop exigé d’elle-même (et qui régulièrement récidive !) et bien moi aussi j’ai lâché du lest sur ce qui m’ennuie. 😉
    Bonne soirée !

  8. Retour PingLa Débandade - Parents Tout Terrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *